1/ Salut !!! Peux-tu te présenter en quelques lignes et nous expliquer ton parcours perso ?

Salut ! Eh bien pour faire court, Adrien batteur depuis plus de 10 ans. J’ai commencé la musique à l’âge de 8ans par le piano. J’ai ensuite dévié vers les percussions du monde et la batterie. Je suis né dans une famille de musiciens avec un père batteur. J'ai donc appris avec lui. Par la suite je me suis spécialisé dans le métal en bossant avec Nicolas Bastos (L'esprit du clan, Deep in hate, Dagoba,…). J’officie derrière les fûts pour Beyond the Styx depuis les débuts du groupe (2011).

2/ Si tu devais te présenter à des gens qui n’y connaissent rien au metal ou qui ne connaissent pas ton groupes, comment le ferais-tu ?

Je dirais tout simplement viens découvrir en live, passer une bonne soirée, boire un verre, échanger avec nous, rencontrer des gens. Ah oui prévois des bouchons par contre ;)
Nous avons souvent eu des réactions de gens n’aimant pas le metal ou qui ne connaissent pas et après avoir assisté aux concerts par un concours de circonstances (un pote d’un pote… tout le monde connaît l’histoire), ils nous disent "Franchement c’était cool, y’avait une énergie de fou. Je n’en écouterai pas tous les jours mais j’ai passé un bon moment".

3/ Qu’est-ce qui t'as fait dire à un moment "Je veux jouer avec ces mecs-là" ? Est-ce qu’il a fallu bosser comme un taré pour se donner les moyens de le faire ?

J’avais déjà eu un groupe auparavant avec Emile (le chanteur), du coup ce n’était pas une question du "Comment jouer avec ces mecs-là". Nous sommes cependant tous des travailleurs acharnés. Je ne recherche pas à être le meilleur technicien du monde, jouer le plus vite possible,… Cela ne m’intéresse pas du tout. Par contre travailler la puissance de mon jeu, le groove et le placement oui cela demande beaucoup de travail. Je bosse la batterie tous les jours (ou presque).

4/ Quels sont les projets pour ton groupes et toi en 2017 ? S’il y avait 1 date dans ta vie que tu rêverais de faire, en remplaçant dans un groupe ou bien avec ton groupes, ça serait quoi ?

Eh bien pour 2017 c’est l’enregistrement du nouvel album de Beyond the Styx (en août) et tout ce qui suit : promo, booking, clip, tournée,…
Une date ? Je dirais l’ouverture pour un gros groupe de hardcore comme Walls of Jericho, Madball, Terror, … Du vrai quoi !

5/ Es-tu plutôt batteur de session ou batteur d’un groupe ??

Batteur d’un groupe pour l’échange, le travail partagé, le soutient entre tous. Je me vois mal arriver, jouer les patterns d’un autre et repartir.

6/ Tu joues dans un registre relativement violent, il y a une course à la vitesse et à la technique depuis les années 2000 +/-, et il arrive parfois (soyons honnête) que certains enregistrements soient fait avec une boîte à rythme ou que le batteur se fasse recaler beaucoup de ses plans. Es-tu plutôt du genre à te dire "Fuck !! Je veux jouer ça et je m’en donne les moyens !!" ou bien serasi-tu capable d’assumer comme le batteur de Despised Icon qui avait avoué que le morceau "MVP" avait été fait par une programmation ? Quitte à le faire à la Jean Michel Apeuprès en concert ?

Comme je l’ai dit auparavant, la technique pour la technique ne m’intéresse pas. Ce que j’enregistre je sais le jouer. Tu fais un album pour le live pas pour montrer une hypothétique technique du meilleur batteur du monde rempli de testostérone du type : "Ouais moi je sais jouer à 240bpm", j’ai envie de lui dire "C’est cool, et alors ?". J’ai rencontré quelques groupes où sur cd c’est ultra carré et technique et en live ça ne vaut rien car les musiciens ne sont pas capables de rejouer correctement les plans. Quel est l’intérêt ?

7/ Certains studios préfèrent justement bosser en programmant les batteries, pour des raisons économiques et pratiques aussi (gain de temps notamment…). Tu pourrais l’accepter pour le bien-être du groupe si vous deviez y être confronté ou l’ego te ferait voir ailleurs ?

Nous sommes tous des musiciens "vrais". Nous aimons le son avec un grand S : batterie en bois, ampli à lampe,… Le groupe ne me demanderait jamais une telle chose. Pour être franc les batteries programmées sont uniquement présentes dans le groupe pour faire des démos rapidement. Mais les plans sont travaillés en répète et je programme après.
Nous ne pourrions travailler avec un studio qui nous obligerait à avoir une batterie programmée. Nous voulons du son, du vrai, pas du numérique. D’ailleurs c’est pour cela que nous bossons avec les frères Potvin du Dôme Studio (Lyzanxia, One Way Mirror, T.A.N.K, Abyss, Kronos,…) à Angers pour les prises. Nous avons toujours bossé avec eux sans trigger, sans batterie programmée,…
J’ai une super batterie grâce à Yamaha et à Paiste qui sonne du feu de dieu, alors je l’utilise, il n’y a pas photo. Une batterie programmée ça s’entend direct.

8/ Tu es dans le circuit depuis quelques années maintenant, il doit bien t'arriver de tomber sur des gamins qui te voient comme une influence pour eux. Comment te sens-tu dans ces moments-là ?

Oui j’ai rencontré des fans et des batteurs qui m’ont demandé des conseils, des plans, les partitions de mes parties (de batterie, je préfère préciser). C’est toujours un honneur et j’aime vraiment ces moments de partage et d’échange.

9/ Quel pourrait être le best of the top en termes de compliment dans tes jeux ? Avec quel batteur te sentirais-tu honoré d’être comparé ? Et quel serait le pire ?

Que ma frappe est impressionnante et très puissante tout en étant carré (en gros ce que j’essaye de faire tout le temps). Pour la puissance de jeu je dirais John Bonham ou David Silveria, ou encore Eloy Casangrande.
Pour le pire ? Chaque batteur a eu sa carrière pour divers éléments, voyons le verre à moi-ié plein, il y a toujours un point positif à prendre. Du coup je ne sais pas trop quoi te répondre pour la personne. Par contre me dire que je tape à côté ça me ferai ch*** !!

10/ Le metal en 2017, pour toi : Qu’est-ce qui est rédhibitoire ? Qu’est-ce qui est essentiel ? Et par rapport justement à ton instrument ?

Rédhibitoire pour moi ? La mauvaise attitude ! Un groupe qui ne partage rien, qui est là uniquement pour briller sur scène et jeter des paillettes, ne pas être correct avec les autres, me gonfle particulièrement. En tournée combien de fois il arrive que les groupes avec qui tu joues ne viennent pas te voir et après te disent "Waouh c’était cool les gars", ou même tu prêtes la backline et même pas un petit merci. Bref, la musique est synonyme de valeur !!!
Du coup ce qui est essentiel pour moi c’est le contraire de ce que j’ai dit juste avant: de la musique, du partage, des rires.
Pour parler musique, il est essentiel aussi d’être le plus pro possible : poser ses valises, être carré sans vouloir en mettre partout et envoyer la sauce. Le public vient pour un live !

11/ De ton point de vue, la quintessence du batteur, c’est qui et pourquoi ?

Pour coller à ce que j'ai dit auparavant c'est un batteur qui mixe puissance et groove. Donc aujourd'hui pour se limiter à un seul : Eloy Casangrande.

https://www.facebook.com/BTSTYX/

© 2015 by Vanessa of La Légion Underground. Proudly created with Wix.com

Toute reproduction du contenu de ce site (publications, logo) est interdite.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now