Marion

09/04/2020

Tracklist :

1. The witness

2. Rest in reject

3. Addicted to you father

4. Huntington

5. I & Me

6. My lazy doll

7. Adorable abomination

8. Smelling guts

9. Kind of requiem

10. Cold (bonus track)

Seulement 2 ans d’existence pour ce groupe de death français, et déjà du lourd. Après un premier EP en 2018 et une démo test en 2019, ce groupe originaire de la région PACA nous livre le 6 mars 2020 un tout premier album de très grande qualité, "V" (5 et pas v).

Car ces messieurs et dame ont su s’entourer de beaux noms pour l’enregistrement et le mastering de ce petit bijou : Sébastien Camhi (ArtMusic Studio) et Kohlekeller qui collabore avec Benighted notamment.
 

Du death metal donc. Avec des sonorités piquées au thrash. Et une touche de hardcore. Un beau bord’hell me direz-vous ? Nan, un mélange de styles ultra structuré où tout est intelligemment placé.
9 titres (plus 1 morceaux bonus) et 40 minutes où jamais tu ne peux reprendre ton souffle tant la hargne mélodieuse est présente.
Le pire (ou le meilleur ;-) ), c’est que tu en redemandes !


Les titres défilent sans pause, et la barre est toujours plus haute.
Les riffs mélodiques aux sonorités lourdes savent être présents pour que tu ne boudes jamais ton plaisir, avec un travail impressionnant sur la basse et la batterie pour lier tout ça vers la perfection.
Akiavel a composé un album juste et équilibré où chaque instrument est mis en valeur pour former une bulle de bien-être musical.

Tout ceci est littéralement embelli par la voix de Miss Auré qui n’a rien à envier aux divas actuelles du genre. Encore quelques années, et elle saura largement les distancer. 

Le morceau "I & Me" qu’elle partage avec Julien Truchan (Benighted) est d’ailleurs un véritable tour de force.

Avec des textes évocateurs et recherchés qui nous poussent à réfléchir sur les blessures de notre âme et à remettre en question sur ce que nous sommes devenus, et un artwork signé Raf The Mighty, Akiavel nous offre un univers propre, carré et à part.

 

2 clips ont accompagné la sortie de cet album, "The witness" et "My lazy doll". Là encore, un travail artistique de grande envergure a été mis en place pour mettre en image leur musique.


Un excellent premier album, violent, et qui augure du bon !
Akiavel est un groupe à suivre de près et qui, je pense, va assurer pendant longtemps la relève de la scène death metal française.

© 2015 by Vanessa of La Légion Underground. Proudly created with Wix.com

Toute reproduction du contenu de ce site (publications, logo) est interdite.