Ares, Origins, chronique, La Légion Underground webzine

Vanessa

16/04/2017

Tracklist :

1. White dwarf

2. Magnetic storm

3. Blood sun

4. Space in ear (fucking d#)

5. Spell

6. The other side

7. Space story

8. Origins

Ares est un one man band parisien de metal atmo qui a sorti son second album fin 2016, intitulé "Origins". Cet opus est sorti un an après "Ghost in space. Toutes ses titres sont uniquement instrumentaux.

En 8 pistes et 35 minutes, Ares nous plonge dans son univers. Ce qui est incroyable, c'est que d'un album à l'autre, il n'y aucune ressemblance dans les compositions et sonorités. Mais nous retrouvons la même qualité de production.

L'album début calmement avec "White Dwarf", ses quelques notes en boucle et un extrait de discours avant de lancer les riffs bien balancés.

Nous nous laissons vite emporter par le jeu d'Ares qui a su mettre tous les instruments sur le même pied d'égalité.

Il est en effet difficile de maîtriser l'art du one man band pour faire un skeud de qualité. Et là c'est bien le cas. Si l'on ferme les yeux, on se retrouve emmené dans le cosmos. Cela a beau être énergique, je trouve ça très reposant.

"Spell" est mon morceau préféré, représentatif de la maîtrise de chaque élément, alliant rapidité et douceur. Les quelques notes du début sont envoûtantes

"Origins", le morceau éponyme de cet album et le plus long, vient conclure en beauté une production de qualité. Une fois l'album terminé, il est temps de revenir petit à petit sur Terre, non sans avoir gardé des traces de ce voyage.

Je vous invite à vous laisser guider et découvrir cet artiste dont les deux albums sont très inspirés.

© 2015 by Vanessa of La Légion Underground. Proudly created with Wix.com

Toute reproduction du contenu de ce site (publications, logo) est interdite.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now