Assacrentis, Colossal destruction, chronique, La Légion Underground webzine

Vanessa

05/11/2017

Tracklist : 

1. Human zero

2. Empire's rebirth

3. Chemical pandemic

4. Infinite collapse

5. Premise of a cyber era

6. Signs of the decline

7. Prophetic collision

8. Burning skies

Assacrentis est un groupe de black/death niçois fondé en 1999 qui a sorti le 4 septembre chez Anesthetize Productions son second album, "Colossal destruction", enregistré, mixé et masterisé au Drak'Hard Studio de Fréjus par David Argi. L'artwork est signé JP Fournier, futuriste et très esthétique.

Le groupe, malgré son ancienneté, n'a que peu de prods à son actif, notamment du fait de nombreux changements de line-up, et une séparation en 2008. Il s'est écoulé  de ce fait neuf ans entre leur démo "The secrets from the past" (2004) et leur premier album, "Put them to fire and swords" (2013), dont l'enregistrement avait débuté en 2007. Quatre ans plus tard, les revoilà avec leur nouvel opus qui porte bien son nom.

Si tu aimes les sons de Dissection ou encore Sacramentum, eh bien tu vas pouvoir te réjouir à l'écoute de "Colossal destruction", c'est plus death que black dans les les riffs à tendance parfois mélo.

Pour l'artwork, tu comprends vite en regardant les titres comme "Chemical pandemic", "Premise of a cyber era", "Human zero"... tout est dit déjà rien qu'avec ces éléments.

Dès les premières seconde de l'album, nous sommes happés par le chant guttural, les riffs puissants et les blasts mitrailleurs de "Human zero". Le trio nous offre un aperçu de l'intensité de leurs compos et ce qui nous attend pour les 46 minutes de "Colossal destruction".

 

Certains titres, comme par exemple "Infinite collapse", jouent plus en mid-tempo, tout aussi intéressant et abouti. Le panel d'Assacrentis est large et ils nous le prouvent bien ici, on se laisse emporter dans des solos d'une grande qualité.

Les titres s'enchaînent sans lassitude, techniquement parlant c'est parfaitement équilibrés et carré. Si vous ne les connaissez pas encore (comme c'était mon cas), je vous recommande d'y jeter une oreille car c'est du bon. 

© 2015 by Vanessa of La Légion Underground. Proudly created with Wix.com

Toute reproduction du contenu de ce site (publications, logo) est interdite.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now