Babylon Pression, Heureux d'être content, chronique, La Légion Underground webzine

Vanessa

25/11/2017

Tracklist :

1. J'arrive quand j'arrive

2. Verse la javel

3. La pinte

4. La loi de la rue

5. Je m'en sortira

6. La boîte à partouze

7. Toutes des mères sauf ma pute

8. Couche confiance

9. Pépé violeur

10. Raclure 

Digne des faits divers des travers sociaux, "Heureux d'être content, le nouvel album des marseillais de Babylon Pression, sorti chez Deadlight Entertainment, nous claque en pleine face son punk/metal/HxC aux textes aussi tranchants que des rasoirs. Entre les riffs qui lacèrent, les hurlements, le groupe nous offre un grand défouloir lancé à vive allure, vous ne pourrez souffler qu'une fois l'album fini.

"J'arrive quand j'arrive" est l'hymne aux boulots merdiques mal payés, les paroles sont celles d'un mec désabusé qui n'en a plus rien à battre et refuse de continuer à se casser le cul pour rien en retour.

Ah vous vous rappelez de cette news, l'obligation de mettre de la javel pour les gens ne puissent plus se nourrir des poubelles des magasins... Eh bien voici "Verse la javel" qui suit le quotidien des clodos, comment on peut arriver dans la vie par accident de parcours et les consignes aberrantes reçues au sujet des déchets journaliers... et encore on ne parle pas des amendes qu'il était prévu de donner aux personnes qui font les poubelles... 

"Je m'en sortira" est l'autre chanson sur les clodos et les réactions "Il cherche pas à s'en sortir" et autres belles considérations... Comme ils le disent si bien "Tu crois qu'ça m'plaît"... 

"La pinte" est un hommage aux parents indignes de pouvoir se reproduire, on en a tous au moins croisé... sinon vous pouvez toujours les voir à la télé qui leur rend souvent visite... Hymne aux cassos, "oubli" des enfants dans la voiture en plein soleil, enfants laissés pour aller s'éclater "tranquillement"...

"La boîte à partouze" est un pur jus de violence : "J'écraserais ta tête avec un extincteur", "J'écrase ton gamin à la sortie du foot", "Je fonce sur les flics pour nettoyer la route", "Vas-y Didier sors ton calibre 12 / tires dans l'dos / tires dans l'tas / à la Charlie Hebdo"... road trip meurtrier... et la "finesse" finale "Je serais ton chauffeur et toi ma Lady Di un samedi soir encastrés dans Paris"...

Petites natures s'abstenir d'écouter leur album ça c'est sûr ;) Le groupe nous offre un condensé de pure jouissance auditive pour ceux qui apprécient ce cynisme bien noir (il en reste, rassurez-moi ?) et les paroles bien crues. 

© 2015 by Vanessa of La Légion Underground. Proudly created with Wix.com

Toute reproduction du contenu de ce site (publications, logo) est interdite.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now