1/ Bonjour à vous, pourriez-vous commencer par nous présenter le groupe ?

Nous sommes un groupe de la région parisienne né en 2014, mêlant influences rock et métal. "The Promised Land" est sorti en juin dernier via le label Brennus Music.

 

2/  En juin 2016 est sorti votre album « The Promised Land »… Pourriez-vous expliquer le choix du titre ?

Le titre fait référence à des personnes qui chaque jour quittent leur pays dans l'espoir de trouver la terre promise. Ce voyage est illustré dans le morceau "No escape" qui raconte le voyage de personnes cachées sur un bateau traversant la Méditerranée. Au delà de cette référence, l'album traite de la décadence de notre société qui fut autrefois considérée comme une terre promise.

 

3/ Quels sont les thèmes que vous avez choisi d’aborder ?

La trame générale de l'album est une sorte de bilan de la société actuelle, chaque chanson raconte une histoire à travers un personnage fictif mais qui est situé dans notre société.

De nombreux thèmes abordés sont  malheureusement toujours d'actualité, voire se sont aggravés plus d'un an et demi après la sortie de l'album: attentats, dérives de la religion, paranoïa,  toute puissance des banques, hommes politiques qui attisent la colère du peuple, dévalorisation de l'humain... Ces thème sont sombres mais je ne conçois pas au vue de l'actualité qu'il en soit autrement.

 

4/ Votre musique oscille entre rock mélodique et metal plus lourd. Où vous situez-vous exactement ?

Et bien à vrai dire on ne sait pas nous même ! Dans plusieurs chroniques que l'on a eu de l'album, on nous prête souvent des styles très différents, ce qui ne nous aide pas trop à nous situer ! On a tous des influences très diverses ce qui doit contribuer à cela, mais on a surtout essayé de se plonger le plus possible dans l'univers de chaque morceau sans se poser la question de style. Parfois il paraissait évident qu'il fallait jouer un coté plus rock et parfois explorer des horizons plus extrêmes. Je dirais au final qu'on fait juste la musique que l'on a envie !

 

5/ Vous avez sorti votre second opus via un financement participatif, pourquoi un tel choix ?

On avait besoin d'aide pour financer l'album afin d'avoir la meilleure production possible, on a tenté la campagne participative et on a eu la chance que ce soit un succès.

J'ai l'impression que le crowdfounding, bien que souvent décrié, soit sans doute la principale solution d'avenir pour les groupes : comme les disques ne se vendent  que peu voir plus, les groupes peuvent continuer à produire des albums grâce au public qui participe directement à sa conception.

 

6/ Pour la suite, pensez-vous procéder de la même manière ou souhaiteriez-vous trouver un label ?

On a déjà Brennus music qui distribue nos deux albums, ce que l'on considère comme une chance. Bien sûr on aimerait trouver un label qui financerait la totalité de la chaîne de création mais, au vu de la conjoncture actuelle où très peu de monde achète des albums que ce soit en version physique ou numérique, je pense que c'est très difficile pour des jeunes groupes de trouver car l'investissement est le plus souvent à perte pour les maisons de disque.

On ne fera pas de crowdfounding pour notre prochain album pour ne pas trop solliciter notre public et nos proches mais on proposera de "pré-commander" l'album via notre site web pour nous aider au financement de celui-ci si les gens le souhaitent.

 

7/ Sur cet album, deux curiosités : le violon et le Saz. Qu’est-ce qui vous a intéressé dans le choix de ces instruments ?

Pour le Saz, on recherchait un instrument aux sonorités "orientales" afin d'appuyer le morceau "No escape". On a rencontré le multi instrumentiste Gilles Andrieux qui a tout de suite compris de quoi le morceau avait besoin.

Pour le violon et bien on pensait que c'était l'instrument parfait pour apporter de la mélancolie et le contraste nécessaire aux morceaux. Je suis très satisfait du résultat et ai envie de recommencer l'expérience, je me suis même acheté un Saz !

 

8/ Quelles sont vos influences (musicales, littéraires, autres…) ?

J'écoute aussi bien du rock  que du metal plus extrême mais j'avoue que mon cœur penche le plus souvent pour du metal mélodique, du thrash ou la "New Wave of British Heavy Metal". Les deux groupes que j'ai dû le plus écouter dans ma vie: Megadeth et Iron Maiden.

Au niveau littérature, je suis un grand fan de SF, si je dois citer quelques auteurs: I.Asimov, D.Simmons, D.Koontz, R.Mc Cammon, P. K Dick, F. Herbert...

 

9/ Quelle est votre actualité et quels sont vos projets ?

Nous avons des dates de concerts dans les mois à venir afin de défendre "The Promised Land" sur scène, la liste devrait s'étoffer encore.

Nous allons également, dans l'année, retourner en studio pour enregistrer un Ep ou un mini album qui sera la première partie d'un concept album.

 

10/ Je vous remercie d’avoir pris le temps de répondre à ces quelques questions. Je vous laisse le soin de conclure…

Merci à toi et à ton travail pour défendre et faire connaître la scène française.

Comme on le dit souvent: Venez nous voir en live, on se boira des coups à la fin du show !

Facebook : https://www.facebook.com/bornfromlie/

© 2015 by Vanessa of La Légion Underground. Proudly created with Wix.com

Toute reproduction du contenu de ce site (publications, logo) est interdite.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now