Born From Lie, The new world order part 1, La Légion Underground webzine

Vanessa

02/08/2018

Tracklist :

1. An endless journey

2. The path of hate

3. The cell

4. Draw straws

5. Insomnia

6. With their lies

7. The split

8. The new world order

Deux ans après "The Promised land", les parisiens de Born From Lie nous reviennent avec "The new world order Part I", sorti le 13 avril 2018, qui poursuit la thématique entamée dans le précédent opus, le déracinement des gens fuyant la guerre et arrivant sur ce qu’ils pensent être une terre d’accueil, mais aussi ceux qui sont resté sur place et leur détresse quotidienne.

 

"An endless journey" est une belle et mélancolique ballade qui débute par une longue intro à la guitare, histoire d’un homme effectuant la longue traversée.

"The path of hate" ouvre avec des sonorités arabisantes. On retrouve le schéma présent sur "The promised land", un rock/metal énergique et le solo, cerise sur le gâteau, avant un break murmuré.

Energie qui sera transmise et intensifiée dans "The cell", plus metal que rock cette fois, où l’on retrouve encore une fois les sonorités orientales, sorte de mémo récurent des thèmes abordés par le groupe.

"Insomnia" retourne dans le registre de la ballade, mais qui va crescendo avec quelques notes de cuivre qui s’intègrent très bien.

"With their lies" se fait plus rageur, la batterie accélère en cavalcade, les riffs gagnent en puissance tout comme les vocaux, on ressent un déchaînement évacuateur.

"The new world order" termine cet opus avec sa lourde plainte de cordes en intro. Le titre se fait plus heavy dans sa construction, la guitare prenant inspiration du côté d’Iron Maiden. Long (10 min) et complexe compo, plusieurs parties s’enchaînent et parfois s’enchevêtrent pour donner un titre qui, loin d’être brouillon, nous donne un panel assez touffu et très bien construit avec un final où l’on revient dans les classiques du groupe.

 

On voit et sent que tout cela leur tient à cœur et ils nous le transmettent très bien. On est monté d’un cran dans la prod, déjà pas mauvaise sur "The promised land", mais qui ici véhicule encore plus tous les ressentis face à ces événements. Techniquement aussi on a ici passé un cap de maturité. Born From Lie nous montre opus après opus ce dont il est capable.

© 2015 by Vanessa of La Légion Underground. Proudly created with Wix.com

Toute reproduction du contenu de ce site (publications, logo) est interdite.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now