Dawpatrol, The dawn of steel, chronique, La Légion Underground webzine

Vanessa

19/02/2017

Tracklist :

1. Intro

2. After the atomic war

3. Heavy metal addict

4. Deathgame

5. Holocaust 2000

6. Shadow of the vulture

7. Station 211

8. Signs of the world's demise

9. Post nuclear thrash metal

10. Outro : danger zone

Dawnpatrol est un groupe d'apocalyptic black thrash metal français fondé en 2011 qui a sorti en 2016 son troisième opus, "The Dawn of Steel" chez Nuclearmageddon Records, dont l'artwork a été réalisé par Chris Moyen (Vader, Beherit, Necromantia, Blasphemy, Archgoat…).

Ce skeud de 40 minutes est composé de 8 titres, ainsi qu'une intro et une outro dont les thèmes tournent autour des conspirations gouvernementales, les UFO et tout ce qui peut mener notre société à l'apocalypse.

Après une intro pour mettre dans l'ambiance post-apocalyptique, nous entrons dans le vif avec "After the atomic war" et son rythme saccadé au début qui s'accélère.

Au fil des morceaux, on se rend vite compte que les riffs et la voix n'ont que très peu de variations, c'est assez monotone à la longue, pas de quoi se lancer dans une séance de headbanging. Ce n'est pas mauvais pour autant non plus, mais il ne fera pas partie des indispensables à avoir dans sa disco.

Il y a quelques passages techniquement intéressants et on sent la passion qui les anime, mais on a plus l'impression d'assister aux répètes du groupe au vu du son qui, je ne sait pas si c'est volontaire, donne l'impression d'être étouffé.

Je n'ai pas trouvé de morceau qui m'a plus marqué que les autres. C'est perfectible mais rien d'insurmontable car il y a tout de même un potentiel. A voir avec la prochaine prod.

© 2015 by Vanessa of La Légion Underground. Proudly created with Wix.com

Toute reproduction du contenu de ce site (publications, logo) est interdite.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now