Vanessa

29/12/2018

Tracklist :

1. Break Me
2. Walking Alone
3. Bulletproof
4. Oxygen
5. Dark Days
6. Slave
7. Here And Now
8. One Of Us
9. Pentagram
10. Dead On The Inside
11. Chasing Ghosts

Desasterkids est un groupe de metalcore berlinois fondé en 2013 dont le second album, "Superhuman", est sorti cet été. Ici sont abordés les thèmes sociétaux et l’homosexualité, ce dernier étant celui qui touche plus personnellement le chanteur.

 

Le groupe reprend les codes du metalcore/nü metal/rock avec des parties mélodiques en ajoutant du synthé et des touches électro, même si je trouve que c’est assez bon pour pouvoir par moments s’en passer. Chaque titre, d’une durée de 3-4 min, prend le pari de nous immerger dès les premières notes et, malgré quelques ficelles un peu grosses, Desasterkids y parvient sans problème.

 

"Break me" ouvre ce nouvel opus, donnant le ton avec un chant puissant, des riffs efficaces et des samples venant lier le tout. On est dans le côté passe-partout que l’on retrouve chez les autres groupes officiant dans le même style. 

"Walking alone", si on zappe les notes d’intro qui sont pour moi dispensables, est une chanson qui prend aux tripes, parfaitement efficace, alliant des parties mélodiques et le punch dont fait preuve le quatuor. Un parfait single pour promouvoir l’album, que pourrait aussi être "Oxygen" qui joue sur la même ligne avec ses variations rythmiques et vocales parfaitement maîtrisées. Avec ces compos le groupe nous montre qu’il peut jouer dans la cour des grands et convaincre le public avec sa sensibilité et sa hargne.

"Slave" se fait un peu plus couillu que ses prédécesseurs avec des samples plus prédominants et un côté plus metalcore, mais moins que "Here and now" qui monte encore d’un palier, dont le chant est tout particulièrement intéressant. "One of us" monte encore crescendo, ne laissant pas de répit à l’auditeur, tout comme "Pentagram".

L’ambiance s’apaise avec "Dead on the inside" très mélodique et épuré avant un "Chasing ghosts" plus électro.

 

Il est dommage que le groupe ne sorte pas d’Allemagne car il a de quoi conquérir un plus large public, jouant avec les codes et en les cassant également parfois. Leur musique est efficace, certaines compos vous rentrent facilement dans la tête. Une très bonne découverte !

© 2015 by Vanessa of La Légion Underground. Proudly created with Wix.com

Toute reproduction du contenu de ce site (publications, logo) est interdite.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now