Hellzeimer, Not my wars, 2017, chronique, La Légion Underground webzine

Vanessa

24/09/2018

Tracklist :

1. Intro

2. Not my wars

3. Back from the grave

4. Last feast

5. Burning inside

6. Battlefield

7. Living thrash metal

8. Nothing

9. Speed

10. Between

11. Outro

Hellzeimer est un groupe de thrash Nantais officiant depuis 2009 et qui a sorti en octobre 2017 son premier album, "Not my wars", suite logique de leur EP « War is coming » en 2011.

 

L’album de compose de 9 titres + intro + outro pour une durée de 36 min. C’est condensé, ça groove assez souvent avec des teintes hardcore dans leur thrash, ainsi qu'un peu de death. La voix grave et hurlante est parfaitement accompagnée par les martèlements de la  batterie. Sans pour autant être ennuyeux, l’album possède un côté parfois un peu linéaire mais pour un premier album ils ont tout de même su envoyer du lourd. Niveau sonore, il y a un côté un peu "crade" qui va parfaitement avec le style et le thème d’Hellzeimer.

 

L’intro est composée de samples de téléphone et qui nous rappelle notre vieux modem 56k qui mettait une plombe à nous grésiller sous le nez en attendant la connexion… avant de s’ouvrir sur le titre éponyme. Les cœurs apportent un petit plus et nous donnent envie de scander avec eux, c’est assez groovy/thrash, on peut dire que ça commence bien !

 

"Last feast" apporte de la lourdeur avec ses riffs et son chant pesants, accompagné par quelques samples ajoutés ici aussi… Avant de reprendre dans le groovy avec "Burning inside" qui quant à lui souffre d’un peu de manque un peu de conviction, tout comme "Battlefield", un peu monotone, mais qui s’apprécient tout de même avec quelques riffs un peu plus mélodiques.

 

"Living thrash metal" reprend du poil de la bête, de quoi donner des envies de headbanger et pogoter, ainsi que d’accompagner les chœurs qui se font à nouveau entendre timidement. "Speed", après un démarrage de moto, suivra sur la même lancée.

 

"Between" sera le dernier morceau de cet album, assez entraînant, avant qu’une boîte à musique ne  vienne clore cet opus, accompagnée d’un cri déchirant.

 

Le groupe a des défauts et des qualités dans cette production, la qualité et l’interprétation n’est pas toujours égale mais on ne peut renier leur punch et leurs tripes mis dans les compos. Gageons que ce ne sont que les débuts et qu’il ne pourra qu’aller de l’avant.

© 2015 by Vanessa of La Légion Underground. Proudly created with Wix.com

Toute reproduction du contenu de ce site (publications, logo) est interdite.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now