Par Vanessa

1/ Bonjour à vous ! On va commencer par une présentation du groupe…

Ajunta : Bonjour à toi, et bonjour aux lecteurs et lectrices ! Et bien, nous sommes Hydra, un groupe de metal composé de six personnes. Aux guitares il y a Quentin et Camille, Hugo à la basse, Thomas et Lucie au chant et enfin moi-même à la batterie.

 

2/ Comment définiriez-vous Hydra ? Qu’est-ce qui a fait que vous avez opté pour cette orientation musicale ? Et votre look, comment vous est-il venu ?

Ajunta : Répondre à cette question est un peu délicat pour moi. Pour ce qui est de la musique je dirais simplement que je compose la musique que j’aime et qui me semble coller aux textes que je mets en musique. Le style musical ? Du metal tout simplement -rires-. Concernant le look, les choses se sont faites tout simplement : lors de la préparation de notre première vidéo, on a rencontré la costumière, elle a écouté nos morceaux, et nous a proposé des tenues qu’elle a créé en rapport à la musique. Lorsque nous avons eu les costumes sur le plateau de tournage, tout le groupe a adoré ce qu’elle a fait, et on a décidé de les garder et d’en faire nos costumes officiels en quelque sorte.

 

3/ Vous avez un chant double, masculin et féminin, comment organisez-vous les parties de chacun ?

Lucie : Le chant est composé par Ajunta, qui fait en sorte d'équilibrer équitablement nos parties de chant. Ce qui est intéressant c'est que l'on sent dans les chansons que nous avons 50% du chant chacun. Au fur et a mesure du travail que nous avons effectué en interprétation, Thomas et moi avons trouvé un équilibre sonore de par nos différentes techniques de chant, ce qui crée une sorte d'harmonie.

Ajunta : Comme l’a dit Lucie, je fais en sorte que chacun ait un temps de présence égal dans les morceaux. En ce qui concerne qui chante quoi, tout dépend vraiment du texte que je mets en musique, de ce qu’il raconte, et surtout comment ils le racontent. Assez fréquemment le choix s’impose de lui-même lorsque je lis le texte.

 

4/ Lucie, comment décrirais-tu la place des femmes dans le metal, que ce soit en tant qu’auditrice mais aussi sur scène ? As-tu vécu des a priori quand tu t’es lancée dans ce style ? Quelles sont celles qui t’ont influencé ?

Lucie : Je pense qu'elle a vraiment évolué et elle continue d'évoluer ! En tant qu'auditrice, je trouve que le metal est une super communauté, on prend vraiment soin des nana dans les pogos etc...

En tant que chanteuse, il y a du progrès à faire ! Je n'ai jamais eu de critique frontale, mais beaucoup d’attitudes assez désagréables comme des gars qui me font la leçon sur ma manière de chanter juste après un concert ou encore un attitude durant une audition qui est complètement le contraire de celle qu'a le groupe avec un mec. Mais je le prends avec philosophie. Il y a des progrès a faire partout !

Au niveau de mes inspirations, Alissa White Gluz m'a énormément forgé. C'est elle qui m'a donné envie de growler. Aujourd'hui, je suis très inspirée par Floor Jansen, Tatjana Shmailyuk  ou Britney Slayes. Ce sont des femmes puissantes, qui ont un niveau technique qui m'impressionne énormément (sans compter la musique que j'adore!)

 

5/ Vous avez sorti récemment votre démo 4 titres, pouvez-vous nous la présenter ?

Ajunta : Il s’agit là de quatre morceaux de l’album que nous espérons bientôt pouvoir réaliser sur le recueil de poésies "Les Fleurs du Mal" de Charles Baudelaire pour lequel il y a déjà 12 morceaux d’écrits. Ce sont donc des textes de ce livre que nous avons mis en musique, il y a le poème "Au lecteur" où Baudelaire introduit le lecteur à son œuvre. Nous avons pris la liberté de modifier le terme "lecteur" du poème par "auditeur" simplement pour l’adapter à notre média.

 

6/ Comment s’est déroulé le processus de composition ? Et l’enregistrement ?

Ajunta : Je suis quelqu’un qui travaille beaucoup tout seul. Pour écrire cet album j’avais deux mois de travail car après venait la résidence, la sélection des morceaux, et l’enregistrement de la démo. J’ai donc composé l’album en un été, enfermé chez moi à la campagne à travailler avec mon ordinateur pour faire les partitions de tout le monde ainsi que l’édition des pistes témoins afin que chacun puisse travailler correctement. L’enregistrement quant à lui... Et bien disons que ce fut une toute autre histoire. Je crois que ça a vraiment été la période la plus compliquée pour tout le groupe. Heureusement, dès que nous avons posé le pied dans le studio, tous les problèmes sont restés dehors et nous avons pu enregistrer en nous concentrant sur la musique et le son, ça nous a vraiment fait du bien à tous je pense.

 

7/ Quels sont vos projets ? Vous avez des dates prévues ?

Ajunta : Actuellement nous sommes en train de démarcher des salles ainsi que des festivals afin de nous y faire programmer. Je lance une bouteille à la mer : si nous faire venir pour un événement vous intéresse, nous sommes preneurs ! En plus, nous mettons petit à petit des choses en place, en plus des questions de scènes et de dates. Mais le mieux pour se tenir informer est encore de s’abonner à notre page Facebook !

 

8/ Je vous remercie pour cette interview, je vous laisse le soin de conclure…

Lucie : Merci à vous de donner la possibilité à de petits groupes comme nous d'avoir de la visibilité ! Merci à ceux qui nous lirons et merci à ceux qui viendront nous écouter !

Ajunta : Merci à toi ainsi qu’à la Légion Underground d’avoir montré tant d’intérêt pour notre groupe. On espère vous revoir bientôt en concert ou ailleurs. Merci à celles et ceux qui ont pris le temps de lire ces lignes et qui ont manifesté tout leur intérêt. Si ce n’est pas déjà fait, allez écouter notre musique, le lien est sur la page Facebook et sur notre site internet. Merci à nos fans chaque jours un peu plus nombreux. Portez vous bien et continuez d’écouter du metal, c’est une superbe musique !

https://www.facebook.com/hydra-musique

© 2015 by Vanessa of La Légion Underground. Proudly created with Wix.com

Toute reproduction du contenu de ce site (publications, logo) est interdite.