Vanessa

03/07/2019

Tracklist:

1. Origin of Occult 

2. Kabbalah 

3. George Pell Holy Perversion 

4. Blasphementes 

5. Sheol and Hades 

6. The Dark Secrets of the Knights Templar 

7. Sheitan Himself 

8. Bei den sieben Höllen 

9. Al Isra Hell

Après un Ep ("Hostis Ecclesiae") sorti en 2017, In Hell est de retour chez Mystyk Prod avec leur premier album, "Satanica Mundi", sorti en janvier 2019, et avec un changement de line-up : Alghol laisse son micro à James, Hélios laisse la seconde guitare à Olivier et SlaveBlaster laisse les baguettes à Gus (ex-Psychos3). Un sacré changement mais qui n’a pas pénalisé le groupe qui nous offre ici un nouveau condensé de leur technicité.

 

Après une intro malsaine, "Origin of occult" nous fout une bonne grosse claque avec une batterie qui nous blaste les tympans, une voix sortie tout droit de l’enfer façon l’Exorciste, mêlant sonorités death et chant black qui nous rappelle Behemoth, Dark Funeral et consorts.

La religion s’en prend plein la tronche dans cet album, dont la pédophilie qui la gangrène avec un titre sur l’évêque australien George Pell, incarcéré depuis février 2019, condamné à 6 ans (sur les 50 ans qu’il aurait pu prendre…), du coup on a droit à une belle ouverture de sons cloches et d’enfants pour se mettre dans l’ambiance avant d’écouter ce que pense le groupe du personnage.

"The dark secret of the Knights Templar" est un des morceaux qui met la basse un peu plus en avant et en plus nous colle des frissons avec un solo heavy phénoménal.

Avec sa longue intro façon incantation, "Sheitan himself" fait un très bon premier titre de concert pour la mise en place du groupe, de dos comme cela se fait de plus en plus, avant de se lancer à fond la caisse avant d’alterner avec une rythmique saccadée et le chant de James qui nous la joue Joker avec un passage parlé/rire qui fait son effet. Coup de feu avant un solo envolé parfaitement exécuté.

 

Pas de fausse note ni d'effet de répétition ne viennent érailler ce premier album qui est une véritable tuerie blasphématoire et c’est ça qui est bon ! Le groupe nous déverse ses tripes et nous fait headbanger à se dévisser les cervicales. Une prod au top vient parfaire cette pépite. Sans aucun doute un must have de l'année 2019 !

© 2015 by Vanessa of La Légion Underground. Proudly created with Wix.com

Toute reproduction du contenu de ce site (publications, logo) est interdite.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now