Vanessa

04/06/2017

Les Nordistes de Karnysera, fondé en 1999, ont sorti au mois de mai leur troisième album et sixième opus, "Sabbat noir"

Le groupe reste musicalement fidèle à lui-même, avec un chant en français, aux accents  HxC, des riffs puissants. Les refrains sont efficaces et se retiennent. L'album y a gagné en noirceur par rapport au précédent, déjà loin de la gaieté. Le son est brut, accentuant leur musique et les paroles.

"La Faucheuse" ouvre les hostilités dès les premières notes, alternant entre rapidité et mid tempo. On oublie vite qu'il n'y a pas de batteur face à l'efficacité de la programmation.

"Terra obscurum" nous offre un interlude instrumental avant le titre éponyme, "Sabbat noir", suivi thématiquement par "666".

Nouvelle pause instrumentale plus mélancolique avec "La supplication", un peu heavy / melodic. Fermez les yeux et laissez-vous emporter par le titre... La version plus sombre de "Sabbat noir" vous attend à la descente, le son y est plus "crade"

On y retrouve des titres nouvelle version : "N.A.T.A.S" (EP "Héritage", 2015), "Martyrs" (EP éponyme, 2010), "Chute libre" et "Requiem du paria" (premier album, "La voix du mal", 2008).

On termine comme souvent sur un cover, et cette fois on a droit à "Aneurysm" de Nirvana plutôt bien réussie, l'esprit grunge est correctement retranscrit.

J'avoue avoir préféré cet album à leur précédent opus, l'EP "Héritage", il est plus maturé et abouti. Même si cela ne révolutionne pas le genre, cela s'écoute agréablement.

© 2015 by Vanessa of La Légion Underground. Proudly created with Wix.com

Toute reproduction du contenu de ce site (publications, logo) est interdite.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now