1/ Salut à vous, on va ouvrir l’interview par une présentation (histoire du groupe, vos influences…)

Dèj : Salut ! On a commencé à travailler sur la base du groupe en 2009. On voulait prendre notre temps et proposer quelque chose de "propre", c’est-à-dire quelque chose où on ne se lance pas en concert sans avoir pensé au moindre détail à l'avance, à l'inverse de nos précédents groupes.

A l'époque on était 5, et on avait tous des influences différentes. Will (le gratteux) était plutôt issu de la scène trash et heavy des 80's et 90's (Slayer, Extreme), Elie (basse) était plutôt fan de pop rock (Red Hot Chilli Peppers entres autres), Flo (machines) était du côté de l'électro de la fin des années 2000 (Daft Punk, Martin Solveig, Bob Sinclar), DDA (batterie) est un enfant de la scène néo des 90's (Korn), quant à moi je suis plutôt dans le rock US, tout ce qui est avec une production sonore assez grosse et les groupes assez "mainstream" (Stone Sour, Korn, Rammstein…).

Je parle au passé car depuis, Will a laissé sa place à François, DDA reste avec nous en studio mais c'est Seb qui le remplace en live, Elie a laissé sa place à Jean, et Flo a préféré laissé sa place à un ordinateur.

C'est sur cette base que le groupe évolue aujourd'hui, en gardant les mêmes influences mais en y ajoutant notre expérience.

 

2/ Votre troisième album, "Identity", est sorti le 3 novembre, deux ans après "Integration protocol"… Entre promo et création, vous n’avez pas chômé…

 C'est sûr, vu comme ça, ça a été court ! En fait, on a beaucoup de mal à trouver des dates, du coup pour s'occuper, on écrit, on enregistre, on produit. Et on a eu la chance de pouvoir prendre du temps en studio, puisque c’est là où je travaille, et de peaufiner l’écriture et la production. On a pu passer du temps avec DDA pour enregistrer l’électro et les voix en faisant les arrangements sur les titres qui commencent à sonner "vrais" et pas sur des maquettes. Le rendu est exactement ce qu’on avait en tête.

 

3/Comment s’est déroulé la composition d’ "Identity" ? Quel rôle a joué chacun ?

Comme je le disais, cet album a été un travail plus en groupe que les deux précédents albums, malgré la même façon de faire. Will a des idées de riffs, on les bosse ensemble, on fait des maquettes, on les échanges avec les autres membres par mail, on discute.

L'avantage pour cet album c'est qu'on était dans mon studio pour toute la phase de production. On a écrit, enregistré, mixé et masterisé dans le même studio, ce qui nous a permis d'aller plus loin dans les arrangements puisqu'on n'avait pas forcément de contraintes de temps et qu'on n'avait pas forcément de dead line pour la sortie de l'album.

Je me souviens qu'avec DDA, on a fait tout l'électro pendant qu'on commençait le mixage, ce qui nous a permis de trouver le bon son qui rentrerait tout seul dans le mix, sans avoir à le triturer de trop.

Je trouve que le résultat est bien plus organique et naturel malgré tous les instruments et sons électro qui auraient pu être de trop si on s'y était pris autrement.

 

4/ Si vous deviez faire un teasing pour donner envie d’écouter "Identity", que diriez-vous ?

"Identity" est le résultat de 5 ans d'expérience de musiciens et d'ingé son pros de la scène metal indus electro souhaitant que l'auditeur se prenne une tarte musicale avec une production gigantesque. (la vache, mes chevilles ont morflé ! (rires))

 

5/ Musicalement il y a une évolution, avec plus d’indus, des guitares plus incisives… Vous prenez en maturité… Il y a une part imputable aux retours de vos précédentes compos ou c’est uniquement une volonté personnelle ?

On ne s'est jamais vraiment posé de question. Je pense que les riffs auraient pu être sur les albums d'avant, au même titre qu'on aurait pu avoir des riffs des albums précédents dans celui-ci.

Je pense que ce qui fait la différence avec les précédents albums, c'est qu'on a vraiment pris notre temps, sur toutes les étapes de la production, que la moindre note a été réfléchie, que le travail d'équipe a été plus présent et que nous avons évolué ensemble durant les années précédentes.

Identity c'est l'identité du groupe en 2017, avec quelques années d'expérience en plus. C’est un travail beaucoup plus homogène et cohérent.

 

6/ Une chose qui devient rare dans le metal indus est que vous avez une véritable batterie… Au moment de la création du groupe vous n’aviez pas envisagé de passer par des samples pour ces parties ?

Comme quoi l'illusion est parfaite! :) En fait, nous utilisons une batterie avec des peaux silencieuses et des capteurs. En gros, la batterie est entièrement triggée et ne fait aucun bruit, à part les cymbales. Le batteur joue vraiment, mais les sons sont tout droit sortis d’un ordinateur.

Ça nous permet d'avoir le même son partout et de gagner en temps d'installation (pas d'accordage, pas de balances à n'en plus finir ou approximatives…).

Et au niveau artistique, ça nous permet aussi de pouvoir changer de son quand on veut sans se ruiner dans le matos. Si on veut changer le son du kick, on change le sample et c'est réglé. Pour renforcer les toms, on peut mettre 3 samples sur un seul fûts. C'est quelque chose qui est très difficile à faire en live quand tu es un petit groupe sans budget.

 

7/ Votre visuel sur certaines photos et dans le clip "Spying from the future" tiré du précédent fait assez penser à Punish Yourself, est-ce une inspiration ?

 Pas forcément. En fait, les peintures UV sont une idée de DDA. A la base, je ne voulais pas qu'on voit nos visages. On a cogité un peu à ça, et au lieu de mettre des masques comme tout le monde, DDA a proposé la peinture UV.
C'est marrant que tu parles de Punish Yourself parce que j'ai eu la chance de faire leur première partie sur un festival avec un autre groupe, et on a beaucoup échangé sur le sujet justement. Ils ont été d'une grande aide sur les questions pratiques.

 

8/ Et maintenant va commencer la période de promo active sur scène, vous avez des dates à annoncer ?

Eh bien non, pas encore. On y travaille, mais on nous a souvent dit que le style qu'on fait n'est pas forcément le plus facile à vendre en France. On arrive à choper quelques dates, mais rien à annoncer pour le moment. D'ailleurs, si un lecteur est intéressé, qu'il n'hésite pas à nous contacter !

 

9/ Merci à vous pour cette interview, je vous laisse clôturer…

Merci à vous pour l'interview, merci de jouer le jeu avec les petits groupes qui essayent d'exister et merci aux lecteurs sans qui rien ne serait jamais possible !

https://www.facebook.com/Lastavenueofficiel/

© 2015 by Vanessa of La Légion Underground. Proudly created with Wix.com

Toute reproduction du contenu de ce site (publications, logo) est interdite.