Report du 10/10/2019

Par Marion BOESCH

Lieu: Cinéma Gaumont

METALLICA - S & M 2 - Retranscription du concert donné à San Francisco 

Une première pour moi. Assister à un concert, le cul posé dans un fauteuil de cinéma. Et l'expérience a un côté troublant : l'ambiance d'une salle, la foule qui se déchaîne, qui hurle en cœur, les potes qui rapportent 15 bières du bar... Il a manqué ça.... Le pop corn, les fans posés tranquillement comme à la maison... Il y a eu ça...

Pourtant on parle de Metallica... Et d'une salle pleine... Le cul posé dans un fauteuil mais le cul entre deux chaises. Comment appréhender ? Tu as envie de te lever, gueuler et triper mais tu te dois de respecter tes voisins... L'immersion totale n'a pas pu être au rendez-vous alors que pourtant...

 

On peut dire ce que l'on veut sur Metallica... On peut leur reprocher de faire du fric avec tout ce qu'ils peuvent... Mais ils savent offrir à leur public des moments parenthèses é-nor-mes !!

 

20 ans après le premier S&M, ils rééditent ce difficile exercice du concert métal avec orchestre symphonique. Et c'est celui de San Francisco qui s'y colle. Avec plaisir, comme à l'image des deux chefs d'orchestre à fond dans leur boulot, et qui ont mis tout leurs cœurs et leurs tripes dans les arrangements pour coller au plus près des émotions et du message que véhiculent le groupe. Et en y apportant un peu de leur culture classique, ils ont su fusionner à merveille deux styles de musique pourtant peu éloignées l'une de l'autre dans leur construction.

Je ne vous ferais pas le déroulé chronologique de chaque titre... Je préfère parler d'émotions. Car il en a eu ce soir là.

 

Je ne fais pas partie des fans ultime de Metallica. Je reconnais volontiers leur maîtrise technique et la profondeur de ce que dégage leur musique. J'apprécie leurs compositions c'est certain. J'ai déjà eu l'occasion de les voir en concert lors de leurs tournées précédentes. Une fois en salle. Une fois en stade. En sortant contente du spectacle, sans pour autant être transcendée par ce que j'avais vu. Je leur reprochais toujours leur manque d'investissement, voyant toujours la cash machine derrière.

 

Metallica nous a offert un concert en deux temps. Un concert unique. Un concert anniversaire. Qui s'est tout de même démarqué de celui de 1999.

 

Les grands classiques sont restés. La patte de feu Mickael Kamen est indéniablement toujours présente, car le travail qui avait été fait était juste grandiose. Des ajustements dus à la personnalité et aux bagages musicaux de Mickael Tilson Thomas apportent une belle plus-value à ce show voulu plus comme un hommage aux fans.

 

Une première partie forte, intense et « speed ». Du thrash qui se frotte au classique, mais du thrash quand même. Le public répond présent et défonce tout ! Et c'est bien normal vu ce qu'on lui offre.

 

Un entracte. Un entracte musical avec une petite leçon d'histoire musicale. 

Un entracte bienvenu, même si l'adrénaline jusqu'alors suscitée redescend un peu.

Toujours le cul entre deux chaises vous vous souvenez ? Une première partie où tu veux te lever, te déchaîner, et chanter avec James... Une seconde partie où tu restes assis... les larmes aux yeux...

 

Deux moments forts. Deux moments intenses.

 

Ulrich, Hammet et Trujilo quittent la scène. Hetfield reste seul avec l'orchestre. Debout face au public. Sans guitare. Debout, prêt à s'exposer à nous. Debout, prêt à se mettre à nu. Ils entament "The Unforgiven III"... Juste magnifique. Merveilleux. Une voix douce et chaude. Et un homme qui, sans ses repères, donne tout, juste avec quelques paroles venant tout droit du cœur.

 

Puis vient un hommage à Cliff Burton. Un homme, un musicien, vient sur scène. Il joue d'une contrebasse un peu particulière. Les premières notes sortent. Tu te les prends en pleine face. Il continue, tu fermes les yeux, et tu as cette sensation troublante d'entendre la basse de Cliff... Ulrich le rejoint pour clôture ce moment hommage à une partie de la vie de Metallica.

Un concert extraordinaire pour ce qu'il a été véhiculé. Des émotions musicales rares aujourd'hui dans ce que peut proposer scéniquement parlant Metallica. Des hommages. A la musique en général. A un homme qui a participé à la construction de leur renommée. A des hommes qui vivent de leur passion. A un public. Et surtout à un public venu du quatre coins du monde pour partager cette expérience rare.

 

Merci à eux d'avoir offert à ce beau moment. Gardez, en vous, ce que vous avez mis ce soir là... Pour nous en offrir un peu à chaque fois.

Metallia S&M2
Metallica S&M2

© 2015 by Vanessa of La Légion Underground. Proudly created with Wix.com

Toute reproduction du contenu de ce site (publications, logo) est interdite.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now