Live report du 19/02/2018

Par Vanessa

Lieu : La Machine du Moulin Rouge (Paris)

Groupes : 

- Moonspell : https://www.facebook.com/moonspellband/

- Cradle of Filth : https://www.facebook.com/cradleoffilth/

 

Allez, la journée de boulot se termine enfin ! Traversée de Paris direction La Machine du Moulin Rouge pour le concert que j'attends avec impatience depuis l'achat des places : Moonspell / Cradle of Filth !!!! Il pleuvine mais on s'en fout, on arrive alors qu'il n'y a pas encore beaucoup d'attente, une heure environ avant l'ouverture... On passe le temps en scrutant les tracts distribués... Un peu plus tôt qu'annoncé c'est enfin le moment de rentrer et prendre place, pour ça les plateformes sont parfaites pour les photos et avoir une bonne vue !

Après un peu plus d'une demi-heure à patienter en musique, Moonspell arrive enfin sur scène... Fernando Ribeiro arrive lanterne à la main, dans une lumière verte tamisée, coiffé de son chapeau à large bords pour entonner "Em nome do medo", titre ouvrant également leur nouvel opus, "1755", qui sera bien évidemment le fil rouge du set. Niveau scénographie, le groupe fera fort entre les jeux de lights, le masque de médecin de la peste, le grand crucifix muni d'un laser... Fernando prendra également le temps de nous parler dans un très bon français, bravo pour cet effort.

Le groupe a enchaîné avec brio ses titres les plus récents comme de plus anciens tirés des albums "Irreligious", "Night eternal" et "Wolfheart". N'ayant pu évidemment prendre dans leurs bagages le chanteur de fado Paulo Bragança, ses parties vocales seront partiellement reprises par Ricardo Amorim (guitare) sur "In tremor dei". Aires Pereira (basse) nous offrira également un set énergique.

Parmi les moments à retenir il y aura également "Alma mater" repris par le public ravi de l'interprétation de ce morceau. 

Je les avais déjà vus en 2007 lors de leur passage au Wacken Open Air dont j'avais gardé un très bon souvenir, qui s'est confirmé en cette soirée. Que ce soit rock, dark, gothic, black, Moonspell a le sens de la composition et la transmission des émotions. Encore bravo à tout le groupe qui nous a transporté au Portugal !

Setlist: Em nome do medo / 1755 / In Tremor Dei / Desastre / Night Eternal / Ruínas / Opium / Evento / Todos Os Santos / Alma Mater / Full Moon Madness

Moonspell, Machine du Moulin Rouge
Moonspell, Machine du Moulin Rouge
Moonspell, Machin du Mouli Rouge
Moonspell, Machie du Moulin Rouge
Moonspell, Machine du Moulin Rouge

Petit break pour changer la scène et préparer le set de Cradle of Filth. Moins théâtrale, leur arrivée déchaînera tout de même le public qui les attendait avec impatience. Le groupe prendra place sur un "Ave Satani" précédent "Gilded cunt". Dani est fidèle à ce qui est le plus reconnaissable chez lui : son chant aigu est balancé avec une énergie dingue. Lindsay Schoolcraft se pose en beauté gothique au chant envoûtant. Rich Shaw (guitare) semble sorti tout droit sorti d'un asile avec des poses et son attitude. Les autres membres du groupe (le bassiste Daniel Firth et l'autre guitariste Ahok) interagira également beaucoup avec le public. 

J'avoue que j'ai moins suivi leur discographie que celle de Moonspell et j'ai donc été assez souvent larguée, même sur les titres de "Cryptoriana" que j'ai assez peu écouté depuis sa sortie, me retrouvant plus sur "Dusk and her embrace" et "Her ghost in the fog" que j'ai fait tourner massivement sur ma chaîne lorsque je les ai découvert (à l'époque de la sortie de "Midian"... oh que ça ne rajeunit pas tout ça...).

Même si je ne suis pas trop fan des vocalises de Dani que je trouve souvent trop "forcée", il faut avouer que c'est un showman et j'ai apprécié leur prestation  malgré quelques bémols sur le son. 

Le show sera ponctué de lights donnant une ambiance souvent intimiste et des effets de fumée qui ont offert un terrain de jeu au groupe.

Par contre, je ne féliciterais pas celui qui s'est cru malin de balancer un "ta gueule connasse" à Lindsay pff... Franchement je ne sais pas si tu étais bourré, si tu n'aimais pas Cradle ou juste elle mais tu n'es juste que pathétique quelle qu'en soit la raison !

Setlist : Gilded Cunt / Beneath the Howling Stars / Blackest Magick in Practice / Heartbreak and Seance / Bathory Aria: Benighted Like Usher - A Murder of Ravens in Fugue - Eyes That Witnessed Madness / Dusk and Her Embrace / The Death of Love / You Will Know the Lion by His Claw

Rappel : The Promise of Fever / Nymphetamine (Fix) / Her Ghost in the Fog / Born in a Burial Gown

Cradle of Filth, Machine du Moulin Rouge
Cradle of Filth, Machine du Moulin Rouge
Cradle of Filth, Machine du Moulin Rouge
Cradle of Filth, Machine du Moulin Rouge
Cradle of Filth, Machine du Moulin Rouge

J'aurais je pense grandement regretté si je n'avais pas pu venir, avec ses points positifs ou mitigés (non pas de franchement négatif) j'ai passé un excellent concert. Les deux groupes méritent une tête d'affiche car ils ont le sens du show et un public prêt à les soutenir depuis toutes ces années. Que l'on soit venu pour l'un ou l'autre voire les deux, que l'on prenne partie ou non pour l'un ou l'autre, il faut savoir admettre que leur longévité est méritée car ils ont su se renouveler et conserver leurs fans, et surtout qu'en live ils assurent. 

Ce soir la salle était comble et ce n'en était pas moins mérité, bravo à tous ceux qui ont contribué à cette date et aux groupes qui nous ont mis une bonne claque !

© 2015 by Vanessa of La Légion Underground. Proudly created with Wix.com

Toute reproduction du contenu de ce site (publications, logo) est interdite.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now