Live report du 24/02/2018

Par Vanessa

Lieu : Le Klub (Paris)

Groupes : 

- Naamah : https://www.facebook.com/NaamahFrance/

- Dystopy : https://www.facebook.com/Dystopy/

- Deflesher : https://www.facebook.com/deflesherdeathmetal/

- Nephren-Ka : https://www.facebook.com/nephrenkaband/

Remise du concert Moonspell/Cradle of Filth du lundi, on achève la semaine comme on l'a commencée avec un bon concert. Direction Le Klub et sa petite salle du bas. On est dans les premiers arrivés, un peu vide au début mais ça viendra au fil de la soirée pour finir en fournaise... N'est-ce pas Laurent ? ^^

Fonction difficile pour Naamah, ouvrir la soirée... Il est vrai que ce n'est jamais évident d'être chargé de chauffer la salle. Premier des trois groupes parisiens (enfin Ile-de-France), Naamah, qui est venu en remplacement de Perpetual, est un groupe de death mélodique qui vient défendre son premier EP éponyme qui sortira en ce mois de mars 2018 que l'on pouvait se procurer à l'occasion (ce qui est chose faite, chronique à venir). Dès les premières notes le ton est donné et j'ai été très vite convaincue par leur son vraiment bien carré, la voix profonde de Ludovic s'allie aux blasts, aux riffs techniques et à la basse bien présente... La meilleure découverte locale de la soirée je dois l'avouer, le pari est totalement réussi. Sans pouvoir trop bouger à 5 sur la scène, ils ont tout de même eu une belle prestance par leur performance et leurs compos bien abouties.

Changement de matos et place à Dystopy, qui remplace In Arms, venu également défendre son premier EP, "Womb of the abyss", sorti début février. Là on passe à des sonorités plus orientées thrash. Gatien, chanteur/bassiste, donne à son tour de la voix devant un public qui continue à arriver, par moments accompagné en double voix par Richard, l'un des deux guitaristes. Hormis le côté un peu statique de l'autre guitariste, une bonne dose d'énergie émane du groupe qui nous jouera également deux titres qui ne figurent pas sur l'EP, "Under the united sky" et "Nameless". Un bien bon set également, on monte crescendo dans l'ambiance... ça promet pour le final !

On continue à sillonner l'Ile-de-France avec Deflesher, groupe de death metal dont le premier album, "Ossuary", est sorti en avril 2017. Ce sont d'ailleurs ces compos qui seront jouées ce soir. L'ambiance chauffe de plus en plus, les pogos commencent à arriver, plus ou moins timidement d'abord, puis plus franchement face aux capacités de showman de Dimitri. Le chant flirte entre death et grind, second côté qui m'a moins accroché mais je dois tout de même avouer qu'ils assurent, vocalement et musicalement... Même si ce n'est pas le groupe que j'ai préféré ce soir, il y a du level, ils ont contribué, avec l'affluence, à faire monter la température !

Il est l'heure de clôturer la soirée par la présence du groupe de brutal death auvergnat Nephren-Ka... Allons vénérer le pharaon noir et "Dune" pour bien terminer la soirée ! Après avoir écouté leur nouvel album, "La grande guerre de l'épice", je me suis dit que je ne pouvais pas manquer leur passage sur Paris... Ce soir, outre les compos de leur album sorti en octobre 2017, le groupe ira piocher dans sa discographie (à part la démo "Maze of the Black Pharaoh")... Et non, malgré les demandes, "Mirror Mirror" de Candelmass ne fera pas partie de la setlist... Laurent ne tient pas en place et sera tout le long au plus près du public... Un put*** de set ! Pogo, chaleur, proximité et fureur seront les maîtres mots de cette fin de concert...

Merci est bravo à Ondes Noires pour l'organisation de cette date et aux groupes qui ont tout donné sur scène. Le public était au rendez-vous malgré les horaires (un peu tôt 18h30-22h30 pour un samedi, mais bon les contraintes des salles...), une bonne ambiance, une soirée au top ! 

© 2015 by Vanessa of La Légion Underground. Proudly created with Wix.com

Toute reproduction du contenu de ce site (publications, logo) est interdite.