Vanessa

23/02/2017

Tracklist:

1. The departure

2. The children of the Devil

3. Like I already know this foe

4. The plain of the warriors

5. Cerberus

6. The pursuer is near

7. The library

8. I've found her

9. Back again

10. Red moon rises

11. Waiting for Miss Ombrelle

Un an après la sortie de l'album "All for a promise", The Nightstelaker est de retour pour nous narrer la suite des aventures de leur héros. "A Journey in Hell" est sorti en 2016 chez Wolfshade Records.

L'album commence en douceur avec "The Departure", le texte susurré s'amplifiera au fil du morceau, ainsi que la mélodie. Cette rythmique se reproduira en alternance au long de la chanson.

"The Children of the Devil" est un morceau très calme, au chant et à la musique très épurés.

Puis vient "Like I already know this foe" qui prend de l'ampleur avec ses riffs incisifs et les vocaux démoniaques plus appuyés.

L'intensité des compositions ira crescendo au fil de l'album jusuq'à "The pursuer is near" dont les riffs montent en puissance et finissant par quelques notes d'orgue bien placées.

Petit break d'apaisement avec "I found her" débutant et finissant par une très jolie mélodie au piano, suivi dans le même ton par "Back again".

"Red Moon Rises" est le seul morceau qui dénote, un peu plus brouillon, la guitare et le chant se parasitant par moments et n'ayant pas la même fluidité.

On termine tout en douceur avec "Waiting for Miss Ombrelle" exclusivement au piano, une très jolie mélodie qui clôture au beauté.

Cet album est dans la lignée du précédent, mêlant intensité et sobriété, justesse de la rythmique et voix d'outre-tombe. La mélancolie du personnage se ressent tout au long de cet opus qui ne décevra pas ceux qui avaient découvert "All for a promise".

© 2015 by Vanessa of La Légion Underground. Proudly created with Wix.com

Toute reproduction du contenu de ce site (publications, logo) est interdite.