Vanessa

23/05/2018

Tracklist:

1. Solitude

2. Perversion de Dieu

3. Child murder sacrifice

4. Abusive dépendance

5. Sur les hauteurs des glaciers

6. A coup d'acide

7. La violence jusqu’à la mort

Nuit Macabre est le one-man band de black metal qui nous vient de Pau, fondé par Nyghlfar, et dont la demo "La Perversion de Dieu" est sortie en mars via Hypogea Invictus.

Il s’est associé pour les claviers à Julien Hovelaque (ex Maleficentia, Ave Tenebrae, L’Éclat du Déclin).

C’est sa seconde production après l’album "Disgust of genocide" (sur lequel Julien avait déjà officié sur le titre "Macabre nuit d’hiver").

 

Le son de Nuit Macabre est un black old school qui fleure bon le blast mitraillant, le chant guttural et le son un peu crade mais qui va si bien avec l’ambiance. La demo succède dignement en petite sœur.

 

"Solitude" ouvre la donne, claviers et cordes, avant le titre éponyme agrémenté de quelques sonorités plus mélodiques qui complètent parfaitement les sonorités habituelles. On distingue par moments le chant en français de cette compo.

"Child murder sacrifice" est quant à lui plus brut.

L’intro de percussions d’ "Abusive dépendance" et d’ajout d’enregistrements sont pas mal du tout, et le solo fait sortir ce titre du lot.

"Sur les hauteurs des glaciers" est un titre instrumental à la guitare sèche, break agréable avant de replonger dans le vif avec "A coup d’acide" simple, brut et efficace.

"La violence jusqu’à la mort" vient conclure cette demo avec moult arrangements, et se finaliser avec un trio cuivres/percussions/cordes que j’ai beaucoup aimé.

 

C’est assez classique mais très bien produit, il y a du travail derrière tout ça, les amateurs de bon BM auront de quoi se réjouir les tympans. A découvrir, ainsi que le premier opus si ce n’est déjà fait.

© 2015 by Vanessa of La Légion Underground. Proudly created with Wix.com

Toute reproduction du contenu de ce site (publications, logo) est interdite.