Live report du 14/05/2017

 

Par Vanessa

Groupes :

- Point Mort : https://www.facebook.com/PointMortBand/

- Mother Medusa : https://www.facebook.com/mothermedusa

- Churchill : https://www.facebook.com/churchillrockparis/

- When Icarus Falls : https://www.facebook.com/whenicarusfalls/

Lieu: L'Olympic café (Paris)

20h15, début du concert avec Point Mort, un groupe parisien qui a sorti son premier Ep en février 2017 (je vous en parlerais dans une chronique à venir), "Look at the sky". Le groupe mélange diverses influences, essentiellement post-metal et hardcore, avec une énergie incroyable durant tout le set. Leur chanteuse enchaîne murmures et screams avec une grande fluidité, elle possède une voix incroyable qui porte une bonne partie de l'ambiance. Les musiciens ne sont bien évidemment pas en reste, la scène ne suffisant pas pour contenir leur jeu, le bassiste passera tout ou presque de la prestation en fosse. J'ai été totalement bluffée par leur prestation ! C'est carré et puissant, je vous invite à les découvrir, que ce soit via leur opus ou, encore mieux, en live.

Vient le tour de Mother Medusa de monter sur scène après quelques réglages. Changement d'ambiance, plus rock, voire grunge. Le trio  joue ses classiques, dont la reprise "I wanna be adored" de The Stone Roses. Le groupes subira quelques couacs techniques très légers qui n'entameront pas leur prestation, plus en douceur que précédemment, mais tout de même avec des passages plus énergiques. J'ai bien aimé leur set, même s'il m'a moins emballée que Point Mort. Ce n'est pas non plus le même genre il faut dire. L'écoute est globalement bonne mais ne me laissera pas de grand souvenir.

Avec le retard pris par les réglages de Mother Medusa, il est 22h30, l'heure à laquelle était prévu When Icarus Falls, quand commence le show des parisiens Churchill. On replonge dans l'ambiance du début, survoltée. Le groupe déploie lui aussi une énergie folle. Les titres s'enchaîneront, tels que "Replay" et "Ravage". Leur style est un mélange de stoner et de gros metal bien brut qui nous porte dans son univers à bout de bras pour nous lâcher qu'une fois épuisés. Le chanteur fera quelques allers-retours dans la salle et fera même asseoir quasiment tout le public pendant la dernière chanson, c'est osé et original mais donnait une ambiance intimiste. Dommage qu'il y ait eu des soucis de micro, à revoir pour apprécier encore une fois leur prestation.

Et enfin voilà les suisses de When Icarus Falls. A la base, c'est le seul groupe que je connaissais et j'avais hâte de découvrir leur musique en live après l'écoute de leur album, "Resilience", sorti fin avril (chronique également à venir). L'heure étant tardive et les morceaux assez longs, la prestation sera très courte, basée sur l'opus en question. Leur tournée européenne les a portés ce soir ici et c'est tant mieux. La fumée est lâchée, les notes résonnent, on devine plus que l'on ne voit le groupe. Leur style est principalement post-metal, c'est hypnotique, tant par la musique que par le visuel.

Le bilan de cette date est bon, il est fort dommage que peu aient fait le déplacement, mais heureusement cela n'a pas entamé l'enthousiasme des groupes qui ont tout donné pour ceux qui ont fait cet effort. J'ai pour ma part fait de très bonnes découvertes et j'adresse un grand merci à Ludo et Florence d'Avalanche Soundprod pour leur sympathie, on se recroisera bientôt j'espère.

© 2015 by Vanessa of La Légion Underground. Proudly created with Wix.com

Toute reproduction du contenu de ce site (publications, logo) est interdite.