1/ Salut!!! Peux-tu te présenter en quelques lignes et nous expliquer ton parcours perso?

Salut ! Mon parcours commence à mes 8 ans, lorsque mon père m’a acheté ma première batterie (que j’ai encore aujourd’hui : une Yamaha Stage Custom Standard).
J’ai pris 6 ans de cours en école municipale, avec une approche batteur, mais aussi percussionniste, tout en ayant le strict minimum de connaissances en solfège.
J’ai continué par 6 années en autodidacte, et c’est dans ces années-là que j’ai commencé à me mettre au metal.
J’ai repris les cours avec Mike SACCOMAN, batteur du groupe KRONOS à l’époque, pour me spécialiser et renforcer ma technique dans ce style, à l’école de musique TOUS EN SCÈNE, située à Tours.
J’ai par la suite enchaîné avec 2 années de cycles de professionnalisation dans cette école, me formant à différents styles de musique et différentes approches musicales. Ça m'a aidé à me forger une vision plus large des différents aspects de la musique (harmonie, solfège, histoire de la musique, le côté législation dans la musique, etc …)
Depuis je continue à jouer dans différents groupes tout en continuant à mettre en pratique ce que j’ai pu voir à cette époque, mais aussi à chercher de nouvelles idées, essentiellement de manière autodidacte en faisant appel à ma curiosité.

2/ Si tu devais te présenter à des gens qui n’y connaissent rien au Metal ou qui ne connaissent pas tes groupes, comment le ferais-tu ?

Alors je joue dans 4 groupes ! (Et ce n'est pas une mince affaire !)
DYSMORPHIC : C’est un groupe que j’ai formé avec plusieurs amis, il y a maintenant presque 10 ans. Il a évolué du Death Metal, au Brutal Death Metal, pour aller vers quelque chose de plus technique par la suite. Nous allons bientôt sortir notre second album, qui garde un peu tous ces éléments là, mais avec un côté plus mélodique mis en avant. Si vous aimez les challenges techniques, des vitesses élevées, et de la mélodie/ des ambiances, je vous conseille d’y jeter une oreille !
KRONOS : Après le départ de mon ancien prof de batterie, Mike, j'ai eu l'opportunité de le remplacer dans ce groupe, et ça n’a pas été une tâche facile. Le style de ce groupe est très brutal dans l’approche, très rapide, mais néanmoins très épique. C’est une référence dans le death metal Français ! Un vrai challenge de vitesse et d’endurance pour moi afin d’assurer leurs sets très éprouvants physiquement. Si vous voulez vous prendre de sacrées mandales dans la figure, ce groupe est un vrai rouleau compresseur en live (et je dis ça d’un point de vue objectif, car je les ai vu aussi en étant dans le public !! )
AO : Ce groupe est assez jeune, je l’ai lancé en 2014 avec des amis qui étaient avec moi à TOUS EN SCÈNE. Le groupe mélange plusieurs styles et c’est assez difficile pour nous de définir quelque chose de précis. Je dirai qu’on fait du metal moderne, alliant rythmiques thrash, ambiances aériennes, rapidité et lourdeur du death. Mais on ne se pose aucune barrière, on suit juste ce qu'on a envie de faire sans se cantonner à un style en particulier. Je compose beaucoup dedans, et j’arrive à m’exprimer plus largement sur mon jeu de batterie que dans les autres groupes.
Nous sommes actuellement en pleine composition du premier album, et il va y avoir pas mal de choses que je n'ai encore jamais testé dans d'autres projets. Et j'aime bien fonctionner avec ce côté "prise de risque" !
ROMAN ROUZINE : C’est un groupe dirigé par mon ami, le guitariste Roman Rouzine, dans lequel nous sommes 3 (basse-guitare-batterie, où le bassiste est aussi dans DYSMORPHIC). Formule très simple mais efficace ! Il mélange le metal, le rock, et la musique classique tout en s’éloignant du cliché des guitar hero, et met plutôt en avant le travail mélodique, les arrangements et la complicité du groupe. Pas de chant, uniquement de l’instrumental, mais très facile d’accès aux non musiciens aussi.

3/ Qu’est-ce qui t'as fait dire à un moment "Je veux jouer avec ces mecs-là" ? Est-ce qu’il a fallu bosser comme un taré pour se donner les moyens de le faire ?

Comme je l'ai dit au-dessus, concernant AO, DYSMORPHIC et ROMAN ROUZINE, ces projets sont essentiellement des réunions d'amis voulant faire de la musique ensemble, avec cependant une vision très sérieuse du projet. Concernant KRONOS, ça a été plus une question d'opportunité, pour laquelle j'ai certainement réussi à faire mes preuves auprès de mon prof Mike (pour qu'il me recommande), puis par la suite auprès du groupe. J'avais vraiment essayé de bosser les morceaux à fond, en m’entraînant à être plus endurant et rapide. Je n'avais jamais bossé autant ces points là qu'à ce moment. J'ai quand même eu la chance de connaître le groupe avant et d'avoir pas mal écouté leurs deux albums "Colossal Titan Strife" et "The Hellenic Terror". Ça m'a bien aidé pour apprendre les morceaux. Sinon, pour chacun de ces groupes, je m'impose mes propres challenges pour m'aider à progresser mais aussi pour faire évoluer la musique à chaque album.

4/ Quels sont les projets pour tes groupes et toi en 2017 ? S’il y avait 1 date dans ta vie que tu rêverais de faire, en remplaçant dans un groupe ou bien avec tes groupes, ça serait quoi ?

Concernant AO, nous sommes en pleine phase de composition, et donc nous prévoyons de commencer à enregistrer ce premier album fin 2017 pour le sortir courant 2018.
Pour DYSMORPHIC, nous allons sortir notre second album très prochainement via le label américain Unique Leader Records. On va promouvoir cet album autant que possible, le défendre sur scène en France, mais surtout de commencer à aller jouer le plus possible à l'étranger.
Avec ROMAN ROUZINE, la composition de son second album est en cours et nous allons bientôt commencer participer au processus de création, le bassiste et moi, en rajoutant nos lignes et patterns sur les premiers morceaux finis.
Et pour KRONOS, nous avons encore quelques dates, mais rien de particulier de prévu pour l'instant.

5/ Es-tu plutôt batteur de session ou batteur d’un groupe ??

Alors je serai je pense un peu des deux. J'aime beaucoup l'investissement nécessaire au sein d'un groupe, en tout cas un groupe pour lequel la musique me parle vraiment, et dans lequel je me vois vraiment évoluer. Mais j'aime aussi beaucoup remplacer, apprendre des parties batterie et essayer de me les approprier. Ou bien tout simplement enregistrer en studio. On va dire que je vais tout de même privilégier mon travail au sein des groupes plutôt que celui de session. Mais je suis toujours ouvert aux opportunités de travailler avec d'autres musiciens/groupes, même si c'est juste de l'intérim.

6/ Tu joues dans un registre relativement violent, il y a une course à la vitesse et à la technique depuis les années 2000 +/-, et il arrive parfois (soyons honnête) que certains enregistrements soient faits avec une boîte à rythme ou que le batteur se fasse recaler beaucoup de ses plans. Es-tu plutôt du genre à te dire "Fuck !! Je veux jouer ça et je m’en donne les moyens !!" ou bien serasi-tu capable d’assumer comme le batteur de DESPISED ICON qui avait avoué que le morceau "MVP" avait été fait par une programmation ? Quitte à le faire à la Jean Michel Apeuprès en concert ?

Alors j'ai toujours voulu assurer en live ce que je jouais sur cd. J'ai toujours adoré écouter des albums, les ronger, et capter certains éléments (breaks, effets, patterns, etc ...) que je voulais absolument voir en live. Comme si j'attendais le morceau en question juste pour ce petit détail. Je peux comprendre le fait de recaler certains coups dans ces styles où la précision est primordiale. Par contre de recaler tous les coups sur une grille, je trouve ça débile car on annihile tout le jeu du batteur, son groove, son côté humain et au final son identité. J'ai déjà utilisé cette technique pour replacer certains coups, car pas forcément le temps en studio de s'attarder sur ces détails. Je sais que désormais je serais plus à prendre beaucoup plus de temps, à prévoir le budget nécessaire pour le studio et l'ingé son; afin de vraiment avoir la possibilité de travailler chaque plan pour le faire sonner comme je le souhaite. Et bien sûr, il n'y a pas de secret, pour y arriver, il faut bosser encore et encore sur son instrument.

7/ Certains studios préfèrent justement bosser en programmant les batteries, pour des raisons économiques et pratiques aussi (gain de temps notamment…). Tu pourrais l’accepter pour le bien être du groupe si tu devez y être confronté ou l’ego te ferait voir ailleurs ?

Alors je t'avouerai que je ne veux pas programmer mes parties batterie pour le studio. Je le fais pour faire les preprods des morceaux et avoir un rendu proche d'une vraie batterie. Mais je ne vois pas l'intérêt de bosser mon instrument, de payer autant d'heures de répètes et de me procurer du matériel avec lequel je veux me forger une identité sonore, pour au final avoir de "gravé" dans le temps quelque chose qui ne me représente pas entièrement.

8/ Tu es dans le circuit depuis quelques années maintenant, il doit bien t'arriver de tomber sur des gamins qui te voient comme une influence pour eux. Comment te sens-tu dans ces moment-là ?

J'ai pu rencontrer effectivement quelques personnes étant très curieuses sur mon jeu, me suivant sur les réseaux sociaux, ou alors même des gamins commençant la batterie voulant en savoir un peu plus sur l'instrument et les techniques que j'utilise. Et à chaque fois je me sens bien sûr très flatté par le fait que ce que je fasse les interpelle et les intéresse, mais j'adore surtout l'échange que je peux avoir avec eux. Que ce soit d'un point de vue musical, humain, technique.
Je me souviens d'une date que j'ai pu faire avec Franky Costanza (ex-DAGOBA), (que je suis beaucoup et dont j'ai toujours apprécié le jeu), où j'ai eu l'occasion de pas mal discuter avec lui. Je me sentais exactement dans le cas de figure que tu as mentionné, c'est-à-dire de me sentir un peu comme un gamin qui échange avec un gars qu'il a énormément écouté, dont la musique l'a aidé à progresser sur son instrument et à façonner un peu le batteur qu'il est aujourd'hui. Et pourtant ce fût une discussion d'égal à égal, dans laquelle chacun demandait des conseils à l'autre, et cherchait à en savoir plus sur la vision artistique de l'autre. C'est vraiment ce type d'échange et de partage que j'adore avoir avec les musiciens qui viennent me voir.

9/ Quel pourrait être le best of the top en termes de compliment dans tes jeux ? Avec quel batteur tu te sentirais honoré d’être comparé ? Et quel serait le pire ?

Ouch, difficile à dire ! Je sais que je m'efforce de travailler sur une identité sonore. C'est-à-dire qu'on puisse reconnaître mon jeu et mon son en fermant les yeux. J'ai déjà eu plusieurs fois ce genre de remarques/compliment et c'est vraiment un énorme encouragement pour moi d'avoir ce genre de retour ! J'ai énormément écouté le jeu de Mario Duplantier de GOJIRA, avec lequel je me suis mis à la double pédale. Je sais que je peux très certainement avoir des éléments de mon jeu batterie pouvant se rapprocher du sien de par le fait que j'ai beaucoup joué sur ses albums dans ma chambre. Mais le fait qu'on me compare à lui n'est pas réellement un compliment en soi, ou en tout cas je ne le prendrai pas comme tel. Je ne recherche pas à ressembler à un batteur en particulier, bien que je m'inspire de certains.

10/ Le Metal en 2017, pour toi : Qu’est-ce qui est rédhibitoire ? Qu’est-ce qui est essentiel ? Et par rapport justement à ton instrument ?

Suivre ses envies et sa voie artistique personnelle est essentiel, suivre ce que l'on nous dicte pour finir formaté et perdre toute identité est rédhibitoire. Ça marche pour toutes les autres années que 2017 et pour mon instrument aussi !

11/ De ton points de vue, la quintessence du Batteur, c’est qui et pourquoi ?

C'est compliqué comme question ça ! Je ne pourrais pas me limiter à une seule personne. Et ça évolue et évoluera au fur et à mesure du temps.

https://www.facebook.com/dysmorphicband/

https://www.facebook.com/aomusicband/

https://www.facebook.com/KRONOS-34830211765/

© 2015 by Vanessa of La Légion Underground. Proudly created with Wix.com

Toute reproduction du contenu de ce site (publications, logo) est interdite.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now