Vanessa

05/08/2017

Ravenblack est un groupe de desert rock québecois, plus précisément de Montréal, fondé en 2011 et qui a sorti au mois de juillet son premier Ep éponyme auto-produit.

On ouvre par une intro qui est presque un titre en elle-même avec ses 5 minutes 18 de poussière, de riffs gras tournant en boucle. On est dans le bon gros classique du genre. J'avoue que c'est un peu long, heureusement qu'il y a une accélération en dernière minute afin de nous réveiller un peu.

"1919" est donc le premier véritable titre, assez pêchu, entraîné par les vocaux de "Papa" Joe. Chaque instrument est bien équilibré, les rythmes sont variés, surtout au niveau des grattes, dont un solo qui déchire à la 3ème minute.

La basse entame le titre "Sisyphus", au début rythmiquement bas avant de prendre une envolée. C'est au final assez hypnotique pour une bonne partie du morceaux.

"Shackles and chains" nous emmène enfin vraiment bien plus au sud, les grands espaces chauds. On retrouve le gras des riffs, la lourdeur ambiante. Quelques breaks viennent apporter une touche intéresante.

Il y a de très bons éléments mais le point négatif est l'aspect  un peu rébarbatif et répétitif au niveau rythmique, hormis certaines poussées. Seule la dernière compo sort un peu  du lot, ce sont plus des éléments qui viennent parsemer les morceaux que l'on retient véritablement. Ce n'est pas mauvais, au contraire, il y a de l'idée et du niveau, mais se démarquer dans ce genre musical est assez difficile si on n'apporte pas une touche très personnelle.

© 2015 by Vanessa of La Légion Underground. Proudly created with Wix.com

Toute reproduction du contenu de ce site (publications, logo) est interdite.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now