Live report du 05/05/2018

 

Par Vanessa

 

Lieu : le Klub (Paris)

 

Groupes :

- Seattle : https://www.facebook.com/pg/seattlegrungecoverband/

- Deathtostérone : https://www.facebook.com/Deathtosterone/

- Atrystos : https://www.facebook.com/Atrystos/

 

Je poursuis mon abonnement au Klub ce soir ^^ malheureusement dans une salle assez vide, mais heureusement compensé par l'ambiance...

Seattle a remplacé Gorgeous à l’ouverture… Vous aimez le grunge, celui des années 90’ ? Eh bien Seattle leur rend bien hommage avec au programme Nirvana ("Heart-shaped box", "Rape me", "Territorial pissings"), Pearl Jam ("State of love and trust", "Alive"), Alice in Chains ("Would ?")… Qu’en dire ? J’ai fait un bond en arrière, retour au collège où j’ai découvert ces groupes avant que le metal fasse son entrée… Le groupe reprend à la perfection tous ces grands classiques, en toute bonne humeur et simplicité. 

Place ensuite au duo Deathtostérone, au traditionnel maquillage tricolore. Chant + guitare + batterie, pas de chichis ! En plus pour envoyer du lourd ils nous prouvent qu’il n’y a pas forcément besoin de plus. Serge, la mascotte, mais aussi un Monsieur Marianne, accompagnaient le groupe de Franchouill’Hard Rock. Petite ouverture sur "Les Gendarmes de Saint-Tropez" (aargh ça donne envie de se les remater ^^) avant d’entrer dans le vif. Ici interdit  de se prendre au sérieux et je dirais tant mieux ;) Et quoi de mieux pour terminer un concert de Deathtostérone qu’une reprise des Inconnus ("Poésie"), montée en sketch entre les deux membres du groupe. Les absents ont eu tort !

Setlist : Adhères à FHR / Gégé revient / Putes moldaves / Eurovision / La vallée de Montmorency / Je te baise sur la Marseillaise / Serge / Saoul / C’est normal en festival / Août / Si j’avais une Kalash / Si t’es mineure / Si tu rates nos concerts / Poésie (Les Inconnus)

Enfin place à Atrystos, les warriors du futur nous ont fait l’honneur d’atterrir à Paris pour nous délivrer leur message. La scène paraît petite pour tous les contenir. Falcon 050 (chant) nous arrive en dernier, harnaché, hache en main. On finit par du lourd death/trash mais on reste dans l’ambiance bon enfant, du pogo à trois et du tour de poteau dans le public, le test du Nutella qui n’aura pas marché sur le public de ce soir qui sait que c’est de la m****, la télécommande du futur, un hommage à Charles Ingalls… Bref un bien bon moment passé.

Setlist : My nation / I am a man / Brutal love (stop) / Charles Ingalls forever / Nazi zombies / We are an army / The fucking war

Malgré une très faible affluence (les groupes et leurs accompagnants feront le plus gros de la présence de ce soir), et en même temps il y avait pas mal de concurrence, ce n’est pas grave car l’ambiance était top, les groupes ont bien donné de leur énergie et de leur bonne humeur. Bravo à tous les groupes, contente de t’avoir revu l’ami Manu et d’avoir vu IRL Mister Roi de Trèfle, au plaisir de vous retrouver sur une prochaine date parisienne !

© 2015 by Vanessa of La Légion Underground. Proudly created with Wix.com

Toute reproduction du contenu de ce site (publications, logo) est interdite.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now