Live report du 20/10/2019

Par Marion

Lieu : La Cigale (Paris)

Groupes : 

- Supersuckers : https://www.facebook.com/supersuckers/

- Airbourne : https://www.facebook.com/airbournerock/

Il y a une expression qui dit "vivre son couple".... Le metal et toutes ses ramifications offrent une large palette de styles : du plus doux au plus extrême... Nous faisons près d'une centaine de concerts par an... Nous avons cette passion commune et forte pour cette musique... mais pas forcément pour les mêmes styles. Lorsque l'on me connaît, on sait que j'ai un penchant pour les groupes aux univers un peu à part, en marge des grands standards...

Dimanche soir, j'ai donc vécu mon couple... Parce que le Hard Rock c'est vraiment pas mon truc !! Enfin c'est ce que je pensais...

 Avec un décor un peu théâtral, La Cigale offre une possibilité de partages très importante entre un groupe et son public. Peu profonde et conçue sur plusieurs niveaux, chacun y trouve la place idéale pour vivre son concert.

 

Première partie : SUPERSUCKERS

Pas de grande révolution. Un trio de rock punk garage américain. Un peu cliché pour être honnête. Nous avons le cowboy avec chapeau et bottes, le "bouseux" tout droit sorti d'une nouvelle de Stephen King en jean et casquette, et le 68tard sur le retour avec barbiche... Trois beaux clichés qui nous offrent leurs doigts d'honneur à tout va...

Présence scénique ultra minimaliste avec des "regardes comment je joue trop bien de la guitare quand je la tiens toute droite posée sur mon genoux"... Heureusement, musicalement c'est plutôt sympathique.

Rien de neuf, rien qui ne révolutionne le genre, mais au moins ils maîtrisent. Efficace à défaut d'être transcendant, et c'est ce qui fait que la mayonnaise ne prend qu'à moitié. Rapidement le public se lasse, et bientôt ne répond plus. Faut dire que morceaux après morceaux, on tourne vite en rond. Bien sage le public parisien me dis-je... Oui mais ça c'était avant l'arrivée de AIRBOURNE !!

 

AIRBOURNE

Peu de connaissances de ce groupe. Je sais qu'ils sont australiens, et que leur musique ressemble beaucoup à AC/DC... Pour moi, Airbourne c'était ça !

Ben je reconnais que je me suis trompée.... Partie pour "vivre mon couple", j'ai vécu un concert riche et festif.

Les premières notes ont à peine résonné que les pogos démarrent : le public va se déchaîner du début jusqu'à la fin, enchaînant pogos, slams et wall of death à gogo. La température grimpe rapidement. Matt "Harri" Harrison a bien fait d'oublier son t-shirt dans les loges :-p D'ailleurs on ne voit que lui, car le groupe c'est lui !! Jeux de lumières qui le déifient, changement d'instruments à plusieurs reprises, promenades dans la fosse et dans les gradins, rien ne l'arrête !! Pas même la préparation de binouzes et cocktails (préparation de whisky coca sur scène pour balancer au public) !! Et le public en redemande !! Goooooo balances nous de ton son que je kiffe pas d'habitude !!

Les "Runnin' Wild", "Too much too young too fast", "Heartbreaker", passent sans que le temps ne passe. Quoi déjà 1h30 de spectacle ?

Car oui, Airbourne, au delà de l'efficacité musicale, c'est un show ! Un show fou où les agents de sécurité doivent s'arracher les cheveux, un show tellement festif ! J'en oublie même que jusque-là, en entendant Airbourne, je n'arrivais pas à les dissocier de leur compatriotes. Ils savent qu'ils sont leurs héritiers. Alors ils en jouent, en leur prenant ce qu'ils ont à leur prendre et en y ajoutant la touche Harrison... Vraiment bien joué de leur part.

 

Un grand bravo à eux ! Un grand bravo aux techniciens son et lights qui nous ont donné à nos oreilles et à nos yeux un travail impeccable ! Et merci au public de vivre ainsi notre musique !!

© 2015 by Vanessa of La Légion Underground. Proudly created with Wix.com

Toute reproduction du contenu de ce site (publications, logo) est interdite.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now