Par Marion

1/ A l’écoute de vos albums, on voit que vous maîtrisez niveau technique chaque style, que ce soit le black, le death ou le punk. C’est juste hallucinant.

Manard : Je prends ça comme un compliment.

2/ Je voudrais savoir, comment vous en êtes arrivé là ?        

Flockos : Alors il y a une grosse corrélation avec le talent. Grosse corrélation. Je pense qu’il y a un lien de cause à effet. Ceci dit, pour calmer l’auto-pipe, je pense qu’on est au max de chaque style, tu vois. Pour le black métal, me concernant, je ne saurais pas faire plus que ça.

Fetus : Il n’y a pas besoin.

Flockos : Il n’y a pas besoin. Moi, je n’écoute pas de black… Enfin si, j’écoute Craddle… Enfin c’est de l’extrême métal.

Manard : La vérité, ce que tu es en train de dire, c’est que, honnêtement, on n’a pas le niveau de Dimmu Borgir non plus au niveau du black metal.

Flockos : Voilà c’est ça.

Manard : C’est-à-dire qu’on serait pas capable de jouer des morceaux de Dimmu Borgir.

Flockos : Peut-être que là où on n’est pas mauvais c’est de réussir à synthétiser et prendre ce qui a de plus catchy dans la représentation qu’ont les gens de manière générale et que du coup, on pointe là où ça fait vraiment black. Mais effectivement, je ne pense pas qu’on puisse prétendre de pouvoir claquer un set de Dimmu Borgir pépère. Et en même temps, pas envie hein (rires). Pas envie de faire ça.

Manard : Moi je ne prétends pas claquer un set de Gaël Monfils, tu vois. Franchement…

Fetus : (rire) C’est épuisant !

Flockos : Nan mais c’est vrai, Manard ne pourrait pas faire un set de punk rock complet. Ça lui ferait chier et puis ce n’est pas son… En fait, tu vois…

Manard : En fait, on arrive à faire illusion le temps d’un morceau parce qu’on n’arrive pas mal à analyser les gimmicks et à les reproduire le temps d’un morceau mais c’est vrai que, chaque style, quand vraiment tu les dissèques à fond, à 100%, il y a des trucs qu’on ne pourrait pas faire parce que c’est vraiment spécifique à chaque style. Nous, on reprend juste l’essence générale de chaque style, ça suffit en fait.

Flockos : Et puis, on le fait naturellement. Moi j’écoute généralement du punk rock. Manard, plus du death ou du thrash etc, etc…

 

3/ Etes-vous des gros consommateurs de musique ?

Manard : Tout le monde je pense.

Fetus : Moi je n’écoute pas trop de zic, Manard.

Mathieu : Ouais moi aussi.

Flockos : Je pense que Manard c’est le plus encore à la pointe, à la page.

Manard : Ouais. Alors moi je suis un gros metalleux ! Mais j’écoute autre chose aussi. Mais le noyau dur de ce que j’écoute c’est du metal. Mais je continue régulièrement à écouter des nouveautés, tout ça.

Flockos : Je me permets une petite remarque parce que c’est pas filmé et tout, c’est pas un gros metalleux. Je pense que par rapport à sa taille, il a vraiment la taille qu’il faut.

Manard : Tu vois, j’ai un… comment on dit ? Un ISF ?

Flockos : Un IMC

Manard : Ah non, ISF c’est mon impôt ! (Rires)

Flockos : Son IMC est un chouille au-dessus de la moyenne parce qu’il prend tout dans la bite. (Rires)

Manard : C’est ça le problème, c’est que … Je suis au régime, j’essaie de la réduire un petit peu.

Fetus : Problème de mâles !

Flockos : Ouais, les "mal"  de dos !

Manard : Les maux de dalles !! (Applaudissements)

Flockos : Moi je ne suis pas trop au taquet de ce qui sort…

Manard : … si tu étais japonais, tu ne serais pas trop otaku !

Flockos : Non, non… Je ne suis pas assez curieux à mon avis. L’autre soir, tiens, j’étais au Ferrailleur à Nantes pour aller voir No Scientists, des potes, et la première partie c’est Johnny Mafia, que je connaissais pas du tout et c’était excellent ! Et ils avaient la vingtaine et je vois que la moitié du public était là en train de chanter leurs tubes et moi j’étais là, je me sentais comme un vieux con qui ne connaissais rien. Donc voilà, par exemple.

 

4/ Aucun de vous n’êtes amateur assidus, ou suis les sorties CD ?

Manard : Si, si, si, moi !

Fetus : Si, si, Manard !

Manard : Ouais, carrément, moi à fond ! Genre là, il y a quoi qui est sorti, qu’est-ce que j’ai écouté comme nouveautés… Euuuuh, DragonForce qui a sorti un truc… En fait, j’écoute toutes les nouveautés parce que je suis abonné à Deezer… En fait avec le changement d’heure, c’est Neuf Heure mais euhhh…

Fetus : Merci à tous !!

Flockos : Putain c’est bon ça !

Manard : Du coup, tous les vendredis je sais qu’il y a des sorties d’albums et je regarde les sorties et j’écoute. J’ai de la chance d’avoir un boulot où je peux écouter de la zic. Donc j’écoute de la zic, des nouveautés. Des fois, je regarde juste les pochettes et s’il y a une pochette qui me plaît j’écoute !

Fetus : Il n’y a que ça qui compte ! Moi quand j’avais acheté une première fois Iron Maiden, "Live After Death"...

Manard : … C’est la meilleure pochette en même temps…

Fetus : J’étais là, j’étais petit, j’avais acheté la K7, et je me suis dit "Yess !!" Bon après, je n’avais pas écouté, je m’en foutais, mais la pochette, waaaouh !

Matthieu : La K7 putain !

Flockos : Nan, mais moi je vais être au taquet sur les groupes que j’aime à fond, je vais précommander tous les Metallica, les Ghost, les NOFX, les trucs comme ça. Je suis collectionneur, mais en fait, par rapport à Manard, j’aime de manière plus excessive moins de groupes.

Matthieu : Ouais pareil !

Flockos : Et donc du coup, moi j’ai à peu près au moins 500 cds à la maison mais il y en a 160 c’est Metallica ! Donc tu vois un peu le bordel.

 

5/ Sur le dernier album, vous avez un concept super sympa avec le côté cartoon et un mélange de beaucoup de styles. Ça fait 2 ans et demi que vous tournez avec cet album. Vous ne vous lassez pas de jouer la même chose tous les week-ends ?

Flockos : La réponse à la question, c’est qu’il n’y a pas de boulot parfait, tu vois. Il y a bien un moment où ça nous casse les couilles. Moi ça fait déjà un an et demi que ça me casse les couilles (rires). Moi ça m’a plu pendant une demi-heure.

Manard : Les 2 – 3 premiers concerts c’était bien, puis après le 4 – 5 je me suis dit "pffff".

Flockos : Après je me suis mis en mode "Bon ben dans une demi-heure, je retourne sur Netflix".

Fetus : Après si tu veux la vraie réponse, ben moi, je sais pas pour vous les gars, mais personnellement j’ai pas vu le temps passer.

Matthieu : C’est clair c’est passé super vite…

Fetus : Et comme à chaque fois, on a eu des paliers, que ce soit en terme d’affluence, ou on nous a dit "Tenez vous avez le droit à tel matos", ou plein de trucs …

Flockos : Ouais, on a eu la vidéo, la scénographie, on n’arrête pas d’améliorer le spectacle parce que c’est comme même un spectacle. Enfin nous, on le voit comme ça. On pourrait faire un concert où il ne se passe rien et c’est très neutre. Mais on aime beaucoup…

Fetus : Oui, il y a le Tour bus aussi… C’est con, mais ça fait si longtemps que ça qu’on tourne en Tour bus, du coup on a l’impression qu’on refait une tournée parce qu’on change à chaque fois de …

Flockos : Et puis même, le spectacle en tant que tel pour la clientèle, on le peaufine beaucoup…

Matthieu : … Faut vraiment le prendre au second degré, la clientèle… C’est plus des spectateurs !!

Flockos : On essaie de pérenniser le marché tu vois et, finalement, avoir un produit qui s’améliore avec le temps et qui répond aux exigences de notre clientèle.

Fetus : Ce que je veux dire, c’est qu’on ne se fait pas chier…

Flockos : Après, pour l’auditorium, je ne saurais pas te dire si… Ouais, il y en a peu qui me disent "C’est toujours la même chose" et il y en a plein qui me disent "Ça fait 4 fois que je vous vois et putain c’est jamais la même chose"…

Manard : Moi je lui dis, "Au bout de 4 fois, tu peux tutoyer" !

Flockos : Nan, mais on incorpore de la nouveauté et des améliorations …

Matthieu : La nouveauté, elle est souvent au niveau des afters… Ce n'est jamais les mêmes les afters…

Fetus : Ben ouais, les concerts, c’est souvent clac clac les clients machin, mais ce qui compte c’est l’after (rire).

                                         

6/ Vous ne vous lassez peut-être pas, votre public suit. Vous n’avez pas peur qu’un moment donné, lui, se lasse ?

Manard : Ben c’est surtout mes chaussures qui se lassent… (Rire)

Flockos : Ben si, si, si… mais là, pour l’instant, il n’y a aucun problème pour booker, les gens répondent présent, je pense que… en fait, si on estimait que 60 millions de français avaient vu Ultra Vomit… Mais faudrait pas qu’on pense qu’il n’y a que des gens qui nous ont déjà vu qui reviennent. Ça ferait un peu chier sinon, ça sert à rien et on tourne 6 mois à chaque album et on arrête, tu vois. Donc il est très probable qu’il y ait plein de gens qui n’ont pas vu Ultra Vomit et qui voudrait les voir.

Manard : Moi qui suis le Community Manager du groupe officiellement, ben je réponds à des messages sur Instagram par exemple, et il y a encore pas mal de gens qui me dise "Ah ben je ne vous ai encore jamais vu, j’aimerai trop vous voir".

Fetus : Et puis le nombre d’enfants qui viennent aux concerts, de jeunes tu vois...

Manard : Le nombre de fœtus, d’embryons qui sont aux concerts, c’est un truc de malade ! Il y a des meufs qui ont des ovules, il y a des mecs qui ont des spermatozoïdes, et peut être que c’est gens-là, un jour, ils voudront nous voir.

Flockos : Si on pense que tout le monde a vu Ultra Vomit et qu’on tourne encore un an avec des gens qui ont déjà vu le spectacle, c’est trop badant, ce n’est pas possible. Donc on imagine, et on se dit…

Manard : Par exemple, ce soir, il y a une intro Halloween…

Matthieu : La tournée au Japon, apparemment ils nous ont tous vu !

Flockos : Ouais mais par contre, on ne va pas continuer 9 ans sur le même album… On va savoir s’arrêter un de ces quat’.. Mais pour l’instant, à priori ce n’est pas l’heure.

Fetus : Il y a un temps aussi, si tu ne fais pas d’album pendant 9 ans, svp quoi … ça me casserait les couilles de faire juste 1 an de tournée et on rentre quoi. Il y a une petite logique derrière même si ce n’est pas gagné ! On ne le ferait pas si on sentait pas qu’il y avait une demande derrière … C’est un truc de fou depuis 2 ans !

 

7/ Deux Hellfest blindé, un Olympia sold out, un Zénith pareil.

Flockos : C’est vrai que mis bout à bout comme ça…

Manard : Ouais t’as l’impression qu’on a du succès, alors qu’en fait pas tant que ça…

 

8/ Qu’est-ce qui vous reste à conquérir ? Comment vous arrivez encore à vous projeter ? Qu’est-ce que vous souhaitez encore faire ?

Flockos : C’est assez difficile de répondre, je pense qu’on est content de partir au Japon, normalement si tout va bien on part au Japon pour une petite semaine.

Fetus : Aah moi je croyais que c’était pour s’installer…

Flockos : On va essayer de faire quelques expériences un peu exotiques comme ça si c’est possible. Déjà, tout ce qui nous arrive, ce n’est pas quelque chose qu’on aurait pu, auquel… Ma phrase ne finira jamais… (rire) Mais voilà, on s’y attendait pas et après on a une espèce de force de plateau, parfois avec Tagada Jones, No One, ou avec Rage Tour qui grossit aussi, qui s’en sort bien et qui tire son épingle du jeu, nous on évolue en même temps…

Fetus : La question que tu posais, c’est "Qu’est ce qui reste à conquérir machin", il faut savoir aussi que ce qui arrive ce n’est pas un objectif… On ne se pose pas tellement dans ce genre… Après, c’est vrai que ça serait difficile de revenir trop en arrière et de faire des Calisto avec 5 personnes… Mais c’était notre but.

Flockos : En fait, faire le Zénith à Paris, de manière ponctuelle et en s’y prenant super tôt, et qui est complet depuis hier, ça ne veut pas dire que c’est complet depuis 3 mois. Il y a quand même une différence… Tagada, No One + Ultra Vomit, faut insister pour le remplir mais on y arrive.

Fetus : C’est déjà ouf.

Flockos : Ça fait plaisir.

 

9/ A vous trois, vous faites mieux que Mass Hysteria qui peine encore à remplir son Zénith…

Flockos : Ça ce n’est pas à nous de le dire…

Manard : Je ne suis pas au courant…

Flockos : Je ne suis pas au courant… On n’a pas les chiffres…

Manard : On leur souhaite de remplir !

Flockos : A la base, on devait le faire à 4, mais il y a eu scission, je crois qu’il y a eu un malentendu.

Manard : En fait c’est à cause de l’imprimante. Il y avait plus de papier A4 du coup on l’a fait A3. (Rire)

Flockos : Pourtant il y a Hangman’s Chair et Pogo Car Crash Control, et c’est vraiment excellent… On leur souhaite le meilleur Zénith possible, après effectivement dans les tout petits papiers du projet, c’était au début un truc à faire à 4 et il a dû y avoir un malentendu et ça ce n’est pas fait. Mais par contre, c’est peut-être que partie remise, on verra si on peut refaire un gros truc à 4…

Fetus : Mais ouais le gros 4 !

Flockos : Le gros 4… Le Big Four ! (Rire)

Fetus : Le gros four… Bon ben il n’y a personne lol

Manard : C’est bon ça (rire) !! Le gros four !

 

10/ Est-ce qu’aujourd’hui, vous n’avez pas envie de refaire un concert dans une toute petite salle ?

Flockos : Nan ! (Rire) Nan mais en fait j’ai ce qu’il faut, j’ai un autre groupe qui s’appelle Justine, c’est un groupe qui est là depuis 2002 aussi. C’est un groupe qui est bien établi tu vois, qui a trouvé son public mais qui n’en trouvera pas d’autre et moi les rades à 100 personnes, j’adore ça mais là franchement, on est parti dans un délire…

Matthieu : Ouais mais quand on avait ça à Drummondville, il y avait 40 personnes et c’était quand même excellent…

Manard : Quand on a tourné au Québec l’année dernière, du coup on a fait 3 dates, c’était quand même très léger, dont une date devant 43 personnes…

Flockos : Ouais mais c’était excellent !

Manard : … Et c’était excellent, on a vraiment kiffé de le faire mais c’est vrai qu’en France, nous on pourra plus le faire… Bon si un jour, on régresse jusque-là, ben écoute moi je ne suis pas contre le fait de refaire…

Flockos : Ça dépend… S’il y a 100 personnes qui veulent venir et pas plus, c’est très bien. Mais après on a mis en place des trucs vraiment cool avec la vidéo, l’ingé light, le son… Enfin on a mis en place des trucs qui sont vraiment trop cool et j’avoue qu’il y a cette envie de faire au max techniquement...

Matthieu : Et puis on ne pourra jamais gagner autant de thunes devant 100 personnes…

Manard : Nan mais ce qu’il y a de vraiment cool avec ce groupe, enfin je parle pour Fetus et moi, ben on a vécu un peu tous les paliers de ça. On a commencé devant des rades tous pourris avec 10 personnes et puis à chaque fois on fait un petit peu plus et un peu plus. Du coup, ce qui est cool, c’est que c’est en perpétuelle évolution. Je t’avoue maintenant qu’on arrive au Zénith… Nos potes nous disent "Bientôt Bercy ?"

Matthieu : L’étape finale, c’est de jouer sur la lune !

Manard : En tant que mec, ça ne me dérange pas de faire des dates devant 100 personnes.

Flockos : Ouais je pense qu’on fera des dates devant 100 personnes en Italie, en Espagne, etc… On sera bien pénard, bien tranquille. On pourra relativiser notre buzz. Mais en France c’est pas parti pour, à moins que les gens nous boudent. Mais le problème c’est faire une date en club à 100 ou 200 personnes, ça fait beaucoup de monde à la porte et ça fait un truc plein à craquer. Et puis on se prendra nos fours à l’étranger si jamais on n’est tentés d’aller faire un tour à l’étranger. On va pas être en reste, il n’y a pas de soucis.

 

11/ Qu’est-ce que vous donneriez comme conseils à un groupe qui démarre ?

Flockos : Bien mettre le préchauffage. Pas s’étonner que le préchauffage avant de démarrer dure 8 – 9 ans (rire)

Manard : Travailler la chance. Vraiment c’est un truc qu’il faut bosser, c’est la chance.

Fetus : Faire d’abord de bons T-Shirts, des autocollants. C’est plus important que les compos. Les compos, il suffit de faire un bon riff et puis… En vrai, je te dirais quoi ?

Manard : En vrai, il faut se faire des contacts et notamment tourner le plus possible même si tu tournes que, au début, dans ta région. Le plus important, c’est quand tu commences à tourner de plus en plus, tu peux éventuellement intéresser un tourneur. Une fois que tu as réussi à intéresser un tourneur, tu peux passer des caps vraiment je pense.

Fetus : Est-ce qu’on ne peut pas dire aussi, travailler sa singularité finalement. Si par exemple, tu appelles ton groupe The Witcher, ben tu sais direct que…

Flockos : Si tu l’appelles Pain of Gold of Metal, ben tu sais direct que ça ne marchera pas. Si tu sors pas du lot, si tu n’as pas un petit truc particulier… Si par exemple Pogo Car Crash Control se ramène, déjà rien que le nom est cool. Ils sont vraiment plus jeunes que la plupart des groupes. Ils ont une énergie que peu ont envie de mettre, ils ont des compos, ils chantent en français… Ils ont plein de trucs qui font que ce n’est pas le groupe lambda en fait. Ils ont plein de trucs qui font que, ouais putain, ce groupe qui sort de nulle part de Paris, ben voilà, ben au moins tu ne peux pas les confondre avec n’importe qui. Je n’ai rien contre le hardcore, mais 3 groupes de hardcore provinciaux vont être difficile à comparer tu vois. C’est peut-être des trucs qui sont trop codés. Ouais, vraiment sortir du lot. Je ne sais pas de quelle manière, mais sortir du lot ça serait cool. Et après ça ne sert à rien d’être mauvais musicien, c’est mieux d’être bon musicien.

Fetus : Ouais c’est vrai ce qu’il dit…

Manard : Par contre, ça sert à rien de faire un concours de bites sur moi je vais à 300… Si j’étais le meilleur je dirais qu’il faut le faire, mais comme je ne suis pas le meilleur, je dis qu’il ne faut pas le faire.

Flockos : Ouais en fait si tu arrives à sortir du lot avec un truc…

Manard : Surtout si tu ne sais pas nager, ça sort de l’eau…

Fetus : Nous, on pourrait forcément dire que, ce que je voulais dire avec le coup des t-shirts, c’est de ne pas mettre la charrue avant les bœufs. Si tu fais de la musique parce que tu aimes bien ça… En fait le piège souvent c’est que les mecs qui veulent "percer", ils pensent que si "on fait ça comme ça, ça sera mieux"… En fait ils se dénaturent…

Manard : Après je ne sais pas si nous on est pas un cas exceptionnel. Nous, on n’a jamais eu de velléité de succès. Au début du groupe, c’était tellement amateur ; on était tous les 2, on enregistrait sur un 4 pistes du grindcore et à chaque fois c’était comme ça. On n’a jamais eu de plan de carrière, d’objectifs…

Flockos : Le seul qu’on avait, c’était de faire les choses bien.

Manard : Ouais faire les choses bien en tant que musiciens.

Fetus : Les 2 premiers, que ce soient Kebab ou Patate, c’était de faire ce que je voulais écouter. A l’époque j’écoutais à fond du grind et tout, et je me suis dit, c’est ça le truc que j’ai envie d’écouter. Et du coup, c’est vrai j’ai écouté à fond. Après moins…

Flockos : Kebab pas, mais sur Patate, vous êtes allé voir le gars qui à l’époque faisait du son grind…

Manard : Même pas. Francis Caste, il commençait mais il s’en est bien sorti.

Flockos : L’idée c’est de ne pas lésiner sur le mec qui nous enregistre ou sur celui qui nous fait le clip ; faire toujours au top. Pareil avec le son en façade ou les lumières. D’avoir un truc qui tabasse, après c’est le public qui dit si on a le droit d’en vivre ou tout ça. Si tu as un groupe et que tu veux vivre de la musique, fais de la musique, fais de ton mieux mais après c’est le public qui décideront...

Fetus : Tu peux faire un groupe mais il ne faut jamais oublier de faire du foot, parce qu’on ne sait jamais, tu peux devenir pro et puis…

Manard : En fait, tu imagines, il y a un mec sur terre qui a eu le choix…

Fetus : Ouais ben c’est Bruce Dickinson…

Manard : Non, c’est Steve Harris. Il a eu le choix de faire soit Iron Maiden, soit de signer un contrat pro de football à, je sais plus, c’est quand même énorme.

Matthieu : Ce groupe est énorme quand même …

Manard : Entre lui et Bruce Dickinson qui est pilote d’avion et gymnaste accompli…

Matthieu : C’est vrai ? Je ne savais pas ça…

Manard : Ouais, ouais … En fait, ils font des tournées et c’est lui qui pilote leur avion …

Matthieu : Ouais ça je savais !

Flockos : Dickinson il est pas animateur à PicWic niveau goûters et déguisements ?

Manard : Peut-être bien, peut être bien…

Fetus : Par contre son nom, il est chaud, ça veut dire, "Bite dans fils"…

Manard : Ouais. C’est un pédophile… C’est dans son nom, tu le sais de suite…

 

12/ On sait qu’il y a un grand cinéphile parmi vous.

Manard : Mais on aime tous bien le cinéma, je te rassure.

 

13/ Vous devez connaître l’album concept "Horror Show" d’Iced Earth.

Manard : Ah ben ouais ! Tu sais que je l’ai eu, à l’époque, en pirate avant qu’il sorte… J’étais sur RIMC, et puis… Bon bref

 

14/ Est-ce qu’un jour, vous n’avez pas envie de faire un album concept sur ce même temps, le cinéma d’horreur et fantastique ?

Manard : La vérité c’est que tu nous spoiles notre prochain album…

Flockos : Ça fait quasiment 7 ans qu’on pense à faire un EP cinéma mais le problème de l’EP cinéma c’est qu’il sera instrumental, ça manquera d’humour. Mais en fait, on a déjà fait "Gremlins", "Batman vs Predator", on a déjà joué beaucoup "Le dernier des Mohicans" en concert, et même "Retour vers le Futur" … En fait, on aime beaucoup ça. Moi j’ai fait l’adaptation du thème de "Dune", j’ai ça dans les cartons… "Terminator", "Robocop"… En gros, il y a beaucoup de trucs qui nous intéressent mais est-ce que, vu que ça faisait longtemps qu’on avait pas fait d’album, on revient et voilà Ultra Vomit, personne ne chante…

Manard : Au bout de 9 ans… Mais peut être que le moment est plus propice maintenant…

Flockos : Plus propice, et puis des fois on se dit, un tout petit peu de cinéma dans un album, c’est cool et puis…

Manard : Ça peut devenir la tradition aussi… A chaque album, un petit truc cinéma…

Matthieu : Mais la pochette est cool (ndlr : "The Horror Show" – Iced Earth)

Manard : Là, la pochette est plus toons, dessins animés et tout, mais moi dans ma tête pourquoi pas faire un thème horreur sur le prochain album… s’il y a un prochain album.

Flockos : Bon ça fait beaucoup d’infos qui se confirmeront peut-être…

Manard : Si ça se trouve, ça ne sera pas du tout ça t’inquiètes.

 

15/ Dans la même veine, vous connaissez Bourvil. Comédien comique, qui avait un rêve, jouer des rôles dramatiques. Chose qu’il a rarement obtenu. Est-ce que vous, vous n’avez pas envie de faire un album plus sérieux ?

Fetus : Ben on a déjà fait… "E-Tron" ! Ah non… (Rires)

Manard : C’est ce que disais Flockos tout à l’heure, c’est que ceux qui veulent faire un peu de musique sérieuse, ils ont des groupes "sérieux" à côté. Et je pense que Fetus, ce n’est pas dans le projet.

Flockos : J’ai un groupe de punk rock, même s’il a un petit côté délire, qui a des textes qui abordent des thèmes pas spécialement marrants. Après on fait sérieusement Ultra Vomit, on le fait avec beaucoup de sérieux en fait. Mais en fait, c’est qui on est… On est des petits clowns, on pète toutes les 2 minutes dans le bus, on dit pipi… En fait, il n’y a aucun mensonge dans Ultra Vomit… Vraiment on est ouvert.

Manard : Moi je t’avoue que ceux qui disent qu’on baisse notre froc pour faire commercial… Non, non, on baisse notre froc pour faire caca…

Fetus : Il a raison dans ce qu’il dit. C’est vrai que moi quand il y a des discussions un peu trop sérieuses, je fais "hum" et je m’éclipse parce que ça me fait chier. Donc si on devait faire sérieux, genre engagé politique, ben moi je…

Manard : Par exemple le voile islamique,

Fetus : Ouais t’as raison, je me casse c’est sur… ça me fait chier… Mais ça ne veut pas dire que je m’en fous de tout mais si je viens m’amuser dans une salle de concert, j’ai pas envie d’entendre des trucs relous.

Manard : Après moi c’est pareil. En tant que fan de musique, des fois j’écoute des gros groupes sérieux et tout, mais en fait j’écoute pas du tout ce qu’ils disent. J’ai sorti 2 albums dans des groupes hyper sérieux, plus tendance heroïc fantasy tout ça, et je n’ai jamais lu ce qu’ils ont écrit comme paroles.

Flockos : T’en avais rien à branler.

Fetus : Après être tout le temps dans la vanne à 100%, c’est écœurant aussi. Faut faire un mélange. Comme entre NOFX et Gojira.

 

16/ Je voudrais revenir sur le Hellfest 2017. J’ai l’impression que c’est là que la tournée s’est vraiment lancée. Qu’est-ce que ça vous a fait de vous retrouver devant autant de monde ce jour-là à 12h30 ?

Flockos : Moi finalement, il y a eu … Mon cerveau a lancé je ne sais quel signal pour liquéfier toute la merde qui était dans mon cul et j’avais la chiasse. Je me suis chié dessus à gogo.

Fetus : Par contre les gens vont vraiment finir par croire que…

Flockos : … Ouais ouais des fuites anales… Mais moi c’était une dose de stress incroyable de voir autant de monde… En fait, ce n’est pas possible… C’est là qu’on a l’impression que la Terre est ronde et qu’on ne voit pas l’horizon tellement il y a de monde tu vois. Alors que ce n’est pas ça.

Fetus : C’était du pur Saroumane.

Flockos : Où je porte mon regard… Peut-être que quand je regardais mes pieds, je voyais mes pieds mais sinon je voyais que du monde tout le temps. Pour moi c’était super impressionnant.

Manard : Ça reste sans aucune contestation le concert le plus flippant qu’on est fait en 2017. Parce que 2019, on était prévenu du coup, très flippant quand même, mais on était prévenu. 2017, il y avait zéro préambule. Juste quand le rideau s’est ouvert, quand on a commencé à installer le matos déjà il y avait…

Matthieu : Ouais, quand on commence les balances, et déjà il y a des gens qui se déplaçaient vers le Mainstage…

Manard : C’est là qu'il a eu un pic de stress qui a fait qu’on a joué comme des merdes…

Fetus : Tu sais ce qui a été fou en fait… C’est, je ne sais pas, deux heures avant, on est venu plus tôt forcément s’installer et on jetait des coups d’œil sur la Mainstage vers 10h30/11h00 du mat, ça va … Franchement je me disais c’est gérable, peinard. Il y avait des trous dans la foules, c’était bien. Plus ça allait et plus je me disais "Putain ça commence à être chaud là". Et en fait quand on a commencé, c’était blindé. Et je pense qu’on ne s’était pas préparé mentalement à ça et qu’on s’attendait à une affluence normale de 13h00 sur la Mainstage. Et en fait, ce n’est pas une affluence normale, du tout, du tout. C’est qu’il y avait du monde comme si on jouait à 18h00.

Matthieu : C’est le pire jouage de la tournée nan ?

Tous : Ouais !

Flockos : On a très mal joué !

 

17/ Dernière question avant de vous laisser vous préparer : racontez-moi votre blague préférée ?

Flockos : Qu’est qui est marron, pâteux, qui sort du cul et pue la merde ?

Flockos : Le caca !!

Fetus : Bon moi j’avoue c’est ma blague préférée aussi alors ça fait un peu redondance. Sinon j’en ai une qui est aussi pas mal… Comment on appelle une douche sans eau ? Une duche.

Matthieu : C’est un pingouin qui respire par le cul, qui s’assoit et qui meurt… Elle est inconnue au bataillon celle-là !

Manard : Que fait un escargot sur le dos d’une tortue ? Iiiiii-aaaaaaaah !!!

 

Merci beaucoup les gars de nous avoir accordé ce petit temps !!

https://www.facebook.com/ultravomitofficiel/

© 2015 by Vanessa of La Légion Underground. Proudly created with Wix.com

Toute reproduction du contenu de ce site (publications, logo) est interdite.