Van Canto, Trust in rust, chronique, La Légion Underground webzine

Vanessa

07/11/2018

Tracklist :

1. Back in the Lead

2. Javelin

3. Trust in Rust

4. Ride the Sky

5. Melody

6. Neverland

7. Desert Snake

8. Darkest Days

9. Infinity

10. Hells Bells

11. Heading Home

Le groupe de power metal a cappella allemand Van Canto a sorti au mois d’août leur 7e album, "Trust in rust", via Napalm Records, renouvelant leurs prouesses vocales et leurs sens du rythme avec pour seul instrument la batterie. De plus, ils reviennent avec un nouveau chanteur lead, Hagen Hirschmann, Philip Dennis Schunke avant tiré sa révérence après 10 ans à ce poste.

 

"Back in the lead" ouvre le bal avec le son qui leur est propre depuis une dizaine d’années, avec un chanteur lead à la voix plus "rock", en osmose avec la voix claire d’Inga. Cette chanson est parfaite pour nous mettre en condition.

Et la jolie voix d’Inga sera mise à l’honneur sur le titre suivant, "Javelin", un poil plus entraînant que le précédent, le rythme se faisant un peu plus soutenu, sans oublier le talent de tous, nous bluffant toujours sur les "sons de guitare".

"Ride the sky", même s’il est plus impressionnant en live, est un titre énergique et lyrique à la fois, à l’exécution millimétrée, un hymne que l’on a envie de scander avec eux.

"Neverland", également interprété sur leur tournée, est également axé autour du chant d’Inga, le rythme y est plus posé, plus sur sa voix que sur la performance, nous emportant avec elle en douceur.

Le chant sur "Desert snake" est assez déconcertant pour ceux qui connaissent bien le groupe, bien gras par moments pour la partie lead, équilibré par Inga et la performance des autres membres, Ingo Sterzinger, Ross Thompson, Stefan Schmidt et Jan Moritz. Une innovation vocale qui surprend mais qui reste dans le ton et l’univers de Van Canto, une belle performance.

Et sur cet album, pour la reprise (le groupe est aussi connu pour en faire sur chacun de ses albums), c’est au tour d’"Hells bells" de passer entre leurs cordes vocales et on peut dire que Hagen tente à se rapprocher de l’original. La prestation est réussie mais pour moi la meilleure sera celle de "Fear of the dark", qui surpassera d’ailleurs également en live car on a eu le droit aux deux.

L’album se termine sur "Heading home", chanson émouvante à vous en coller des frissons, clôturant également leur show (avant les rappels). Une très belle fin.

 

L’édition Deluxe comprend un deuxième cd de 10 titres d’anciens albums en version orchestrale qui sont biens mais sans plus, rien de transcendant : "The mission", "Rain", "Hero", "Take to the sky", "Water fire heaven earth", "My voice", "If I die in battle", "The higher flight", "Unholy" et "The other ones".

 

Un excellent album, 11 titres de pur Van Canto même s’il ne sera pas mon album préféré, un peu plus "mou" que les autres malgré quelques accès d’énergie. Le groupe serait-il en train de s’essouffler sur ses albums ? Je ne l’espère pas. A écouter tout de même pour leur prestation qui reste phénoménale.

© 2015 by Vanessa of La Légion Underground. Proudly created with Wix.com

Toute reproduction du contenu de ce site (publications, logo) est interdite.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now