Vanessa

17/02/2018

Tracklist :

1. Domine salvum nobis

2. Imperium delecta

3. Bloody goddesses

4. Drinking the blood of the beheaded priest

5. Wisigotthorum regnum

6. Antrustion

7. Prelude to Beltan

8. In tribute to Beltan

9. Myrkvior (The enchanted forest)

10. Ragnarök now

11. Syagrius rex romanurum

Le groupe de pagan black metal Wergeld sera de retour en mars 2018 avec son album "Imperium delecta" chez Khaos Division Prod.

Digne successeur de "Warriors from the black forest" sorti il y a 3 ans, le groupe a gagné en maturité dans la production et les compos. Même si ce premier essai était loin d'être mauvais, il était perfectible sur plusieurs points et c'est chose faite... A la poubelle le côté répétitif des morceaux, place à la variation des rythmiques et l'apport de technicité. 

L'intro de cloches et de psaumes ouvre la marche et se fond sur les premières notes du titre éponyme au chant toujours black/viking avec ajout de backing vocals dont le rendu donne une profondeur au titre non négligeable. Au niveau des guitares les solis donnent la chair de poule, c'est bon ça ! Franchement une bonne claque dès le premier titre ça promet...

"Bloody goddesses" revient sur un son plus brut qui se prolongera sur les titres suivants, avec une petite pause instrumentale médiévale/pagan, "Wisigotthum regnum". On reprend avec "Antrustion" qui a le même défaut que "Drinking the blood of the beheaded priest" : la double pédale prend trop facilement sur le dessus, le chant y perd en intensité, le tout fait un peu plus "brouillon".

Puis nouvelle coupure avec "Prelude to Beltan" à la flûte uniquement, introduisant "In tribute to Beltan" qui voit en partie le défaut précédent de batterie effacé et nous fait un retour de leur côté technique.

Nouveau break avec "Myrkvior (The enchanted forest)" aux vertus apaisantes et mystiques, les chœurs, la nature avant "Ragnarök now", les blasts intensifs, les riffs incisifs, le chant black guerrier. On reste sur un côté martial avec "Syagrius Rex Romanurum" pour clore l'album.... de façon originale, je m'attendais pas à ce type de rythmique au sein du même morceau, la fin est assez surprenante.

Sur le mixage il reste quelques points à revoir comme par moments l'équilibrage des instruments mais la progression est assez nette par rapport à leur premier EP, globalement réussi, entraînant, technique. Les Francs ont su conquérir mes oreilles avec "Imperium delecta".

© 2015 by Vanessa of La Légion Underground. Proudly created with Wix.com

Toute reproduction du contenu de ce site (publications, logo) est interdite.