Vanessa

22/10/2018

Tracklist :

1. Le froid efface

2. Tout s’écroule

3. La fin de l’ère sauvage

4. Noir

5. Moelleuse et tiède

6. Toundra

Woest est un trio d’industrial black metal marseillais fondé en 2016 et dont le premier album, "La fin de l’ère sauvage", est sorti en janvier 2017.

 

Le ton est donné via l’artwork avec une citation de Robert E. Howard : "La barbarie est l’état naturel de l’humanité. La civilisation n’est pas naturelle. Elle résulte juste d’un concours de circonstances. Et la barbarie finira tout naturellement par triompher". En y ajoutant l’étoile du chaos dans le logo, on sait où l’on met les pieds et les oreilles.

 

Les titres, durant chacun 5 à 8 min, nous plongent dans un black malsain, lourd, froid avec un chant en français, qui ajoute un plus à leur musique.

 

Dès les premières notes "Le froid efface" nous plonge dans l’ambiance de Woest, le double chant clair/caverneux donne un côté ritualiste que vient casser la boîte à rythme pendant un instant. Le malaise s’installe durablement avec les autres compos, "Tout s’écroule" flirtant parfois dans son chant avec le DSBM, mais vraiment juste flirter car malgré le contexte global on en est loin.

 

Le titre éponyme ouvre sur une basse ronronnante et une boîte à rythme martiale. Le clavier reste assez présent mais ne domine pas, le son de chacun est bien amalgamé dans la globalité des sonorités.

 

La longueur des compos n’apporte aucune lassitude avec les diverses variations apportées, l’équilibre sonore est bien globalement respecté. Pour une première c’est une prod de qualité qui ravira les oreilles des amateurs du genre.

© 2015 by Vanessa of La Légion Underground. Proudly created with Wix.com

Toute reproduction du contenu de ce site (publications, logo) est interdite.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now